MENU
Montre caroussel-tourbillon volant Ulysse Nardin

Blue Cruiser, la montre à l’esprit marin d’Ulysse Nardin

22 août 2014 • Joaillerie & Horlogerie • claire

Née en 2001 et repensée en 2013 pour s’accorder aux codes et aux couleurs marines chères à son frabricant, la nouvelle pièce horlogère d’Ulysse Nardin dévoile un pavillon bleu. Selon les propres mots de la maison, « La Freak Cruiser hisse la grand-voile pour pénétrer dans un océan bleu. En vieux loup de mer, il adopte au passage le nom de Blue Cruiser » .

 

La Blue Cruiser, une histoire de tradition

Considéré dans les années 60 comme l’un des meilleurs spécialistes des montres de précision, Ulysse Nardin ouvre sa fabrique horlogère en 1846, en Suisse. Il sera récompensé moins de vingt ans plus tard, à l’apogée de sa carrière, en obtenant en 1862 « the Prize Medal » . Son succès fulgurant l’amène à repousser les limites qui séparent garde-temps fonctionnel et œuvre d’art, tradition perpétuée aujourd’hui encore par ses successeurs.

La Freak Cruiser, modèle phare de l’enseigne, a été lancée en 2001. Son carroussel-tourbillon volant en faisant déjà une pièce de collection, la pièce a été redessinée quelques années plus tard pour aboutir à son allure actuelle. Non content d’avoir une nouvelle fois approché la perfection, la maison Ulysse Nardin réédite ce modèle sous le nom de Blue Cruiser, en la colorant à l’image des fonds marins.

Blue Cruiser Ulysse Nardin

Une création horlogère unique en son genre

Ce nouveau modèle reprend le design de son prédécesseur en arborant un caroussel-tourbillon volant allié à un échappement Dual Ulysse en silicium. Les parcelles du garde-temps se chevauchent tels les ponts navals d’un navire, tandis que son mouvement pivote sur lui-même, sans cadran ni aiguilles. Cette mécanique, propre aux modèles Cruiser d’Ulysse Nardin, se compose essentiellement de deux disques. Le premier pont tournant renseigne sur l’heure et au dessus de lui, le second pont en forme d’ancre de bateau et qui comprend le train de rouage, le couple balancier-spiral ainsi que l’échappement, affiche les minutes.

Ce dispositif de caroussel-tourbillon volant a été allégé de la tige centrale qui supportait précédemment la construction. Dépourvue de couronnes, le modèle en or blanc 18 carats et cuir d’alligator se règle par le biais d’une lunette tournante, dans un sens comme dans l’autre.

 
Atypique jusque dans son maniement, la Blue Cruiser d’Ulysse Nardin se positionne comme montre marine de prestige ainsi qu’en tant que garde-temps au mouvement d’exception.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »