MENU
van cleef & arpels hearts & arrows

Hearts & Arrows, Van Cleef & Arpels dans les coulisses d’un ballet

16 décembre 2014 • Joaillerie & Horlogerie • laurence

Le joaillier Van Cleef & Arpels s’est associé au chorégraphe Benjamin Millepied afin de mettre en place un ballet à l’honneur des gemmes et joyaux. Début décembre, le chorégraphe présentait le deuxième volet de cette œuvre, Hearts & Arrows.

 

Gems, collaboration entre Benjamin Millepied et Van Cleef & Arpels

Excellant au sein des domaines de la joaillerie et de l’horlogerie, Van Cleef & Arpels s’illustre dans un tout autre art, la danse, par le biais d’une collaboration inédite initiée avec Benjamin Millepied.

C’est en 2013 que le joaillier décide de s’allier au fondateur du L.A. Dance Project afin de mettre en œuvre un ballet en trois actes. Les chorégraphies imaginées par Benjamin Millepied et interprétées par sa troupe de danseurs sont supposées évoquer différents gemmes, un thème ayant donné son nom à l’œuvre.

Illustrant les liens étroits unissant la danse à l’art de la joaillerie, cette collaboration s’est imposée comme une évidence pour Nicolas Bos, président de Van Cleef & Arpels : « Lorsque nous avons souhaité revoir le concept et l’idée du ballet Jewels de Balanchine, ce fut très naturel pour nous de travailler avec Benjamin et nous l’avons immédiatement contacté pour créer Gems » .

« Benjamin a une vision de la danse englobant la tradition et le classicisme du ballet, tout en étant doté d’une touche contemporaine » , poursuit-il.

Ce ballet hommage à la joaillerie confirme la volonté de Van Cleef & Arpels de soutenir la danse, art noble et ancestral, comme la maison l’avait déjà fait plus de 60 ans auparavant.

 

benjamin millepied van cleef & arpels

van cleef and arpels danse

 

Van Cleef & Arpels, un parcours étroitement lié à la danse

C’est en 1940 que la célèbre maison française s’inspire du sixième art pour la première fois, cherchant à retransmettre au sein de ses pièces la grâce et la maîtrise des ballerines de l’époque.

Plus tard, dans les années 60, le chorégraphe russe George Balanchine imagine un ballet intitulé Jewels, ayant pour principale source d’inspiration les joyaux. En collaboration avec Claude Arpels, le neveu de Louis Arpels, il réalise une œuvre en trois parties, respectivement nommées Emeralds, Rubies et Diamonds.

La musique de cette pièce fut signée par des compositeurs d’exception, à l’image de Gabriel Fauré, Igor Stravinsky et Pyotr Ilyich Tchaikovsky.

Aujourd’hui, Jewels est considéré comme l’un des premiers ballets abstraits.

 

 

Hearts & Arrows, la seconde partie du ballet de Benjamin Millepied, se déroule au gré d’une scénographie de Liam Gillick, sur une musique composée par Philip Glass.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »