MENU
hermès lvmh

LVMH renonce à prendre le contrôle d’Hermès

5 novembre 2014 • Business • laurence

LVMH et Hermès sont récemment parvenus à un accord, mettant fin aux nombreux contentieux les ayant opposés au cours des dernières années. Ainsi, le groupe Moët Hennessy Louis Vuitton redistribuera la totalité des parts qu’il possède au sein du capital de la holding familiale à l’ensemble de ses propres actionnaires.
 

LVMH, redistribution des actions Hermès

Le 2 septembre dernier, Hermès et LVMH avaient annoncé être parvenus à un protocole d’accord, mettant ainsi un terme aux quatre années de contentieux les ayant opposés.

En 2010, le géant du luxe avait révélé son entrée masquée au capital de la holding familiale à hauteur de 14,2%. Bernard Arnault, patron du groupe de luxe, s’était alors défendu de vouloir prendre le contrôle d’Hermès. « Nous n’avions pas prévu d’être actionnaires d’Hermès. Nous avons fait un placement financier et il s’est dénoué d’une façon que nous n’avions pas prévue » , a-t-il affirmé quelques années plus tard.

Les opérations permettant à l’homme d’affaires d’entrer au capital d’Hermès avaient débuté près de 10 ans plus tôt, celui-ci ayant fait l’acquisition de 4,5% des parts de l’entreprise dès 2001. Au cours des années suivantes, le PDG d’LVMH avait augmenté ses parts au sein de la société par le biais de ses différentes filiales, une stratégie lui permettant de dissimuler son avancée à l’AMF (l’Autorité des marchés financiers) et par conséquent au groupe Hermès ainsi qu’à l’ensemble de ses actionnaires. Aujourd’hui, le groupe LVMH possède 23,2% d’Hermès.

Depuis, les contentieux opposant les deux maisons n’ont pas cessé, Axel Dumas allant même jusqu’à inviter publiquement le groupe de luxe à se retirer de son capital. Le 3 septembre dernier, les souhaits du président d’Hermès se sont concrétisés, LVMH ayant annoncé la redistribution des parts qu’il possédait à l’ensemble de ses actionnaires.

Il a également été convenu que la société Christian Dior, détenant à ce jour 40,9% du capital d’LVMH par le biais de la financière Goujon, redistribuerait les actions qu’elle recevrait d’LVMH à ses propres actionnaires.

Bernard Arnault devrait quant à lui recevoir 8,5 % des parts redistribuées mais s’est engagé à ne pas accroître ses actions chez Hermès pendant une durée de 5 ans.

 

lvmh capital hermes

 

LVMH et Hermès, quels enjeux pour leur séparation ?

En redistribuant l’ensemble des parts qu’il possédait chez Hermès, le groupe LVMH obtiendra une plus-value de 2,8 milliards d’euros. Par ailleurs suite à cette opération devant se dérouler le 17 décembre prochain, le titre de groupe devrait augmenter de 3%.

Hermès préservera quant à elle son indépendance. Bien que son action ait reculé de 7% à l’annonce de cette décision, la holding reste confiante quant à son développement futur.

 

Le protocole d’accord établi entre LVMH et Hermès a été impulsé par Frank Gentin, président du Tribunal de Commerce de Paris.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »