MENU
exposition napoléon

Napoléon et Paris : rêves d’une capitale

12 avril 2015 • Immobilier & Design • laurence

Jusqu’au 30 août prochain, le Musée Carnavalet, principal musée consacré à l’histoire de Paris, sera le théâtre d’une exposition inédite, retraçant l’influence de l’Empereur Napoléon 1er sur la capitale française.

 

L’œuvre parisienne de Napoléon, mise en lumière par le Musée Carnavalet

C’est un tableau en pied et en taille réelle de Napoléon, portant l’uniforme de Colonel des chasseurs à cheval de la Garde Impériale, qui accueille les visiteurs à l’entrée de l’exposition Napoléon et Paris : Rêves d’une capitale.

Pour le bicentenaire de l’abdication de l’empereur français à l’Élysée, après la défaite de Waterloo, le Musée Carnavalet, célèbre institution parisienne, convie les passionnés d’histoire et les amateurs d’architecture à découvrir les transformations apportées par Napoléon Bonaparte à la capitale française, cité millénaire ayant abrité les moments forts de sa carrière politique et de sa vie privée.

Au cours de la rétrospective, les visiteurs pourront admirer bon nombre de ses effets personnels, tels que :

– le portefeuille/cartable du premier Consul,

– l’épée du sacre,

– l’une des feuilles de laurier ayant subsisté à la couronne de laurier de l’empereur, enchâssée dans une tabatière,

– le grand collier de la Légion d’Honneur,

– le fauteuil de la salle du trône du château des Tuileries, ancienne chambre de Louis XIV,

– le costume de Conseiller d’État, prêté par Malmaison,

– le nécessaire de campagne de Napoléon, comprenant ses ustensiles de toilette, de table et d’écriture, disposés au sein d’un coffret en acajou marqueté de laiton.

objets napoléon

 

Napoléon et Paris, des œuvres d’exception

De nombreux tableaux visibles au cours de l’exposition représentent les fastes de l’ancien régime, à l’image de la toile illustrant le second mariage de l’empereur avec Marie-Louise d’Autriche aux Tuileries. Les activités des parisiens, étant à l’époque particulièrement encadrées, sont également évoquées.

Appartenant aux archives de la Défense, la conspiration du général Malet de 1812, qui tenta un coup d’État durant la campagne de Russie de 1812 – au cours duquel il fit croire à la mort de Napoléon – est elle aussi exposée, à l’instar d’une œuvre illustrant son acte original d’abdication, le 22 juin 1815, avant son départ pour l’île de Sainte-Hélène.

Par ailleurs, le musée du Louvre a expressément prêté à la rétrospective un buste monumental de plus d’une tonne, représentant Napoléon Bonaparte assimilé à l’empereur Auguste, paré d’une couronne de laurier.

 

tableau napoléon

 

Le luxe sous Napoléon

Sous l’Empire, les membres de la famille de Napoléon Bonaparte occupaient des fonctions variées, chacun étant nommé à des postes importants et étant richement doté. Napoléon, quant à lui, évoluait toujours entre luxe et simplicité, en fonction des personnes qu’il côtoyait, faisant particulièrement attention à l’image qu’il pouvait transmettre.

Sous le Consulat et l’Empire, la relance de la production fut stimulée par un bon nombre de commandes officielles, pouvant se chiffrer en dizaines de millions de francs. Les fastes retrouvés du pouvoir réclamaient de nouveaux décors de prestige et des objets symbolisant la grandeur de la nation.

Ainsi, les fournisseurs officiels de l’empereur sont devenus des références du style Empire : les ébénistes Jacob-Desmalter, Marcion et Lignereux, les orfèvres Odiot et Biennais, le joaillier Nitot, le porcelainier Dagoty, le bronzier Thomire ou encore le couturier Leroy sont autant d’artisans ayant marqué cette époque par leur savoir-faire.

 

statue napoléon

 

Paris sous Napoléon

Durant son règne, l’empereur Napoléon Bonaparte a grandement contribué à faire évoluer la ville de Paris, telle qu’elle est connue aujourd’hui. Le souverain a, entre autres, créé la rue de Rivoli, imaginée dès ses prémices avec ses grandes arcades et ses immeubles. A l’époque, cependant, la haute société ne souhaitait pas résider au sein de ces demeures jugées toutes identiques, à l’instar de la place des Vosges.

Hanté par les victoires, le monarque a également légué à la société actuelle les Arcs de Triomphe, la Bourse ou encore la fontaine du Châtelet agrémentée de la statue de la Victoire. Le monument le plus évocateur de l’époque napoléonienne demeure la colonne Vendôme, érigée en place de l’ancienne statue équestre de Louis XIV.

L’originalité de Napoléon réside également au sein des différentes constructions utilitaires situées dans la ville afin d’apporter de l’air, de l’hygiène et du confort aux parisiens. A cet effet, il fit construire ponts, canaux, halles, marchés et abattoirs. Il fit également aménager le cimetière du Père Lachaise et ouvrit les Catacombes à la visite.

En outre, Napoléon avait le projet de construire le Palais du Roi de Rome sur la colline de Chaillot, devant s’étendre jusqu’au bois de Boulogne.

Le parisien du XXIème siècle, se trouvant place de la Concorde, peut admirer dans toutes directions un monument napoléonien : l’arc de triomphe de l’Étoile à l’Ouest, l’Assemblée nationale au Sud, l’Arc de triomphe du Carrousel à l’Est et l’église de la Madeleine au Nord.

 

exposition paris

 

Napoléon est mort le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène. Ses cendres sont revenues à Paris, aux Invalides en 1840, mais il fallut attendre 1861 pour qu’il soit inhumé dans son tombeau actuel. A cette époque, des noms de maréchaux de l’Empire furent donnés aux rues de Paris.

 
L’exposition Napoléon et Paris : Rêves d’une capitale, se déroulera du 8 avril au 30 août 2015 au Musée Carnavalet, situé au 16 rue des Francs-Bourgeois, dans le troisième arrondissement parisien.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »