Actualités Business

Armani : la fin de l’indépendance ?

logo armani

Quelques mots du mythique fondateur ont suffi à attiser les rumeurs d’un potentiel partenariat commercial.

Une liaison envisagée.

Tout démarre d’une interview accordée par Giorgio Armani à Vogue US. Le créateur y développe sa vision de la mode, retrace des moments marquants de sa vie mais révèle aussi ses angoisses et la façon dont le coronavirus l’a impacté. La crise sanitaire « nous a fait ouvrir un peu les yeux » raconte le directeur artistique de 86 ans qui souhaite revoir plus durablement ses productions tout en ambitionnant un retour à la croissance pré- pandémique, voire plus.

armani été 2021
Collection SS21 ©Armani

Depuis le lancement de sa maison en 1975, Giorgio Armani a toujours voulu faire cavalier seul, observant de loin les rachats et investissements des grands groupes de luxe. En 2018, dans un entretien accordé au Milano Finanza, Armani affirmait avoir toujours considéré l’indépendance économique « comme une valeur fondamentale pour travailler en pleine liberté, sans conditionnement », expliquant que sa réponse aux diverses sollicitations s’était toujours soldée par la négative.

Il se pourrait cependant que sa réflexion sur le sujet soit en train de changer. Au cours de l’entretien, le créateur consent en effet que continuer sous ce statut d’entreprise indépendante n’était « pas si strictement nécessaire ». Il ajoute que la maison Armani « pourrait penser à une liaison avec une importante entreprise italienne », sans en dévoiler plus.

Armani serait-il en discussion avec une entreprise ? Pour l’instant, rien n’est sûr. Selon Vogue, le créateur aurait affirmé qu’il comptait léguer « une grande partie » de sa société à sa famille. Sa nièce Roberta Armani, qui travaille pour la maison, certifie de son côté ne pas être au courant des projets de son oncle tout en validant d’hypothétiques perspectives de rapprochement. « Il pourrait être génial, enfin, d’avoir une importante co-entreprise Made in Italy dans l’industrie de la mode », souligne t-elle.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici


Choix de consentement - Cookies