Accessoires Fashion & Accessoires Luxe Femme

Les ballerines Cendrillon de Repetto, une histoire qui commence au cinéma

Ballerine Repetto BB

 

Créée en 1947 par Rose Repetto, la maison de souliers du même nom a dessiné presque 10 ans plus tard un modèle devenu iconique, la ballerine Cendrillon. Retour sur l’histoire d’une création mythique.

© Instagram-Repetto

La ballerine en quelques mots

La ballerine était une chaussure en vogue au début du XIXème siècle. Près de 100 ans plus tard, en 1932, un atelier spécialisé dans la confection de chaussons de danse retravaillés pour fouler le bitume est créé par Jacob Bloch à Sydney. 15 ans plus tard, en France cette fois, Rose Repetto confectionne ses premiers chaussons de danse dans un atelier tout proche de l’Opéra de Paris. La marque Repetto est née.

©Instagram-Repetto

La ballerine Cendrillon et Brigitte Bardot

Ce sont les années 50 qui remettent au goût du jour les ballerines et cela grâce à une des icônes de l’époque, Brigitte Bardot.

À la demande de la célèbre actrice, Rose Repetto crée les ballerines nommées Cendrillon en 1956.


Publicité


Leur coloris alors rouge carmin se fait remarquer aux pieds de l’icône glamour dans le film Et dieu créa la femme.

©Repetto.fr

Depuis cette date, Brigitte Bardot reste associée à l’histoire de ce modèle. Déclinées aujourd’hui dans diverses couleurs et matières, les ballerines Cendrillon ne cessent de séduire la clientèle. Le confort, le style et la qualité de ces souliers leur ont permis de s’inscrire dans les dressings les plus prestigieux, à l’instar de celui de Kate Moss.

©Repetto.fr

Une technique de fabrication précise et précieuse

Soucieuse de proposer un soulier d’une qualité irréprochable et d’un confort absolu, la maison Repetto met en œuvre un savoir-faire d’exception pour y parvenir.

Ainsi, chaque paire est cousue selon la technique du « cousu-retourné » qui consiste à coudre la semelle à l’envers avant de la retourner.

©Repetto.fr

Plus encore, une paire de souliers Repetto passerait en moyenne entre les mains de près de 10 personnes et subirait de nombreuses étapes de contrôle pour s’assurer de sa qualité et de son esthétisme.

Lisa

Férue du secteur de la Mode, notamment en tant qu'industrie créative et commerciale, Lisa s’intéresse à l'évolution des stratégies de marques à l'ère du digital.





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend