Actualités Business

Le BLSTK Replay bientôt sur le Journal du Luxe.

BLSTK REPLAY veille luxe

Le BLSTK Replay débarque sur le Journal du Luxe ! Actualité des grandes marques, décryptage des tendances du moment, perspectives… Rencontre avec Stéphane Galienni, co-fondateur de Balistik Art, agence de conseil en communication digitale à l’origine de ce contenu de veille stratégique du luxe.

Journal du Luxe : Comment est né le concept du BLSTK Replay ?

Stéphane Galienni : À l’origine, le concept est né d’un besoin en tant que directeur d’agence spécialisée dans le luxe et le digital, et d’un manque au niveau de l’offre : ne plus pouvoir suivre et décrypter un secteur en pleine mutation, le luxe, dans des environnements digitaux où l’information se diffuse en temps réel.

Il y a une dizaine d’années – mais c’est encore plus vrai aujourd’hui ! – il était difficile de suivre au jour le jour les micro-révolutions du digital, pourtant nécessaires pour accompagner nos clients et/ou anticiper certaines opportunités à saisir dans ce contexte d’innovation permanente. Or, si ce problème s’imposait à nous, professionnels experts du digital, qu’en était-il pour les dirigeants des grandes entreprises du luxe ?

Le BLSTK Replay a été conçu pour répondre à cette nécessité de veille stratégique pour nos clients et prospects, totalement largués par les nouveaux enjeux du digital. De façon pragmatique, nous avons choisi le support Slideshare pour toucher une cible B to B captive sur de la veille stratégique. Ce sont d’ailleurs les planeurs stratégiques d’agences « digitales » orientées luxe et les consultants indépendants qui ont largement contribué à faire connaître le BLSTK Replay sur un réseau plus large de professionnels, notamment les annonceurs qui sont pour certains d’ailleurs, devenus des clients historiques de l’agence.

balistik art slideshare luxe

JDL : À quelle date le BLSTK REPLAY N°01 a-t-il été publié sur Slideshare ? Quel était le contexte de l’époque ?

SG : Le tout premier BLSTK Replay a été diffusé sur Slideshare en avril 2012, avec une couverture grise, pas très glamour ! Pour l’anecdote, les deux infos clés de ce premier numéro témoignent des turbulences du moment : cette semaine-là, Facebook annonçait le rachat d’Instagram et Raf Simons était promu Directeur artistique chez Dior, suite à « l’affaire Galliano ». Si le format d’origine était très corporate avec une direction artistique quasi-inexistante, nous avons généré des leads qualitatifs et enregistré des scores d’audience assez significatifs sur les premiers numéros, ce qui nous a encouragé à poursuivre nos efforts.

Très vite, nous avons repensé le format avec une refonte design plus adaptée et une ligne éditoriale B to B plus efficace : couverture très visuelle, accroche impactante, visuel évocateur, textes relativement courts, focus thématiques… Le BLSTK Replay est vite devenu un outil de veille indispensable pour nos clients, mais aussi pour nos abonnés qui nous sont fidèles depuis de longues années, ce qui nous oblige à la même exigence sur nos décryptages, d’une semaine à l’autre, depuis plus de huit ans.

JDL : Pourquoi avoir choisi un format de diffusion hebdomadaire à l’origine et ne jamais avoir changé ce rythme… depuis 2012 ?

SG : Tout simplement parce que dans le digital tout va très vite ! Avec l’arrivée de Twitter, une « hot news » dans la mode ou le luxe se propage en moins de 24h00 avant d’atteindre d’autres relais d’information plus généralistes. En tant qu’agence, notre rôle est de « veiller » en amont, par anticipation, sur les différents secteurs du luxe et percevoir les signaux faibles, les tendances émergentes ou autres innovations à anticiper.

On ne court pas après le scoop de luxe ou l’actualité des grandes maisons – ce que fait très bien par ailleurs Le Journal du Luxe ! – Notre mission c’est de restituer une fois par semaine un condensé d’informations qu’il ne fallait pas manquer, selon nous : une campagne créative vue sur Instagram, une tendance repérée sur TikTok, un décryptage de fond sur le luxe, et bien sûr, un focus sur une thématique en lien avec l’actualité de la semaine.

blstk replay luxe

JDL : Quelles ont été les grandes évolutions du BLSTK Replay depuis sa création ? Comment le format va-t-il évoluer dans les prochaines années ?

SG : Depuis sa création, en 2012, le format n’a finalement pas trop évolué, car il remplit une fonction simple de veille qui se veut pragmatique et efficace pour son lecteur. A l’évidence, il y a eu quelques remaniements éditoriaux et un peu de re-lifting en direction artistique, mais sans que cela perturbe ceux qui nous lisent depuis un certain temps. En effet, à chaque fois que nous avons l’occasion de rencontrer un fidèle lecteur du BLSTK Replay, nous lui demandons ce que l’on pourrait améliorer et la réponse est systématiquement toujours la même : « surtout ne changez rien ! ».

Pourtant, on s’adapte toujours à nos propres besoins et à ceux de nos clients. Il y a un an, par exemple, nous avons ajouté une rubrique « décryptage » pour apporter un peu plus d’insights sur le format. Ce sont des petites choses qui nous donnent l’envie de continuer à faire évoluer le concept sans trop le dénaturer. En revanche, ce qui va changer cette année et surtout dans les années à venir, c’est l’amplification des outils de veille que nous allons mettre en place sur le digital en complément du BLSTK Replay.

D’ici la fin de l’année, nous allons lancer une plateforme digitale de veille stratégique qui va beaucoup plus loin que ce que l’on propose chaque semaine avec le BLSTK Replay. Cette revue hebdomadaire sera complété par une offre payante où l’on proposera d’autres contenus à forte valeur ajoutée B to B tels que des webinars thématiques et des podcasts vidéo, pour ne citer que deux exemples concrets.

blstk replay

JDL : Qui consulte le BLSTK Replay ? En quoi le BLSTK Replay est-il un outil de veille indispensable pour les professionnels du luxe ?

SG : Nous observons quatre typologies d’audience qui consultent le BLSTK Replay : les annonceurs du luxe (52%), les planeurs stratégiques qui travaillent en agence (23%), ainsi que les consultants indépendants (16%), sans oublier les étudiants des grandes écoles de commerce, de mode et du luxe (9%).

Parce que nous avons su créer de la qualité de décryptages et une régularité hebdomadaire sur nos veilles, notre audience résolument B to B est particulièrement engagée avec ce format. Pour preuve, nous enregistrons un taux d’ouverture moyen de 43% sur notre mailing list avec un taux de clics moyen de 19%. Au-delà des performances chiffrées, nous avons des retours d’appréciations réguliers et très élogieux de nos lecteurs assidus pour qui le BLSTK Replay est devenu un outil de veille incontournable. Ce qui nous motive à poursuivre et à améliorer le concept, sans le dénaturer.

JDL : Diffuser gratuitement et régulièrement du contenu orienté veille stratégique sur le digital, n’est ce pas un peu risqué pour une agence indépendante ? Quels sont les retours sur investissement pour l’entreprise ?

SG : Vu de l’extérieur, cela peut paraître contre-intuitif de produire et diffuser du contenu de veille stratégique qui peut servir, disons-le, à nos concurrents. Mais il faut savoir que cette veille gratuite distribuée sur le digital ne constitue que 10% de notre travail de curation hebdomadaire. Le BLSTK Replay n’est que le software d’une machine plus complexe ; en effet, côté hardware, nous avons développé une base de donnée de veille sur le luxe plus étendue, et ce, sur plus de 10 ans de veille active, qui nous permet de mener des travaux d’études plus approfondies pour certains de nos clients. Avec notre outil interne, nous pouvons, par exemple, sélectionner un secteur (horlogerie, vins et spiritueux, cosmétiques…) et/ou une thématique-clé (digital, brand content, pop-up store, e-influence…) et générer automatiquement une veille sectorielle ou un benchmark stratégique qui facilite le travail chronophage de nos planeurs stratégiques et consultants. Nous allons d’ailleurs commercialiser cet outil d’ici la fin de l’année sous forme de licence annuel ou d’abonnement mensuel pour aider les agences et les annonceurs à être plus performants dans leur approche en planning stratégique.

Retrouvez le BLSTK Replay chaque mardi à partir du 20 octobre, sur le site et la newsletter du Journal du Luxe.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici