Business

Borsalino tirera-t-il sa révérence ?

chapeau luxe

Borsalino est une nouvelle fois engagé dans une procédure de redressement judiciaire. Le tribunal d’Alexandrie a rejeté le plan concordataire du chapelier italien et de son fonds d’investissement Haeres Equita.

Borsalino de nouveau en redressement judiciaire en 2016

Borsalino parviendra-t-il à refaire surface. La reprise du chapelier italien par le fonds d’investissement Haeres Equita ne semble pas convaincre la justice.

borsalino chapeau 2017
borsalino.com

Le tribunal d’Alexandrie, ville dans laquelle est implantée l’usine Borsalino, vient de rejeter le plan présenté par Haeres Equita pour faire rebondir la Maison légendaire.

Les juges avaient pourtant accepté le projet de reprise de Borsalino avant de formuler une liste de de demandes et de finalement le rejeter en décembre 2016.


Publicité


chapeau luxe femme
borsalino.com

Les dirigeants d’Haeres Equita semblent toutefois déterminés à ne pas baisser les bras. “Borsalino n’est pas en procédure de faillite. Nous allons poursuivre notre engagement vis-à-vis de la marque, des employés et de la ville d’Alexandrie”, a indiqué Haeres Equita dans un communiqué.

Haeres Equita déterminé à faire renaître Borsalino pour ses 160 ans

Malgré cette mise en redressement judiciaire, le fonds d’investissement italien n’a pas l’intention de laisser tomber Borsalino. Haeres Equita souhaite remettre au goût du jour le fedora popularisé par Alain Delon et Jean-Paul Belmondo.

borsalino chapeau homme
borsalino.com

Pour ce faire, Édouard Burrus, vice-président d’Haeres Equita souhaite miser sur le savoir-faire ancestral de la Maison. “Nous croyons beaucoup au monde du luxe artisanal”, avait déclaré l’intéressé après la reprise de Borsalino par le fonds d’investissement.

La tâche se montre toutefois difficile à entreprendre. Borsalino affichait en effet une dette de 30 millions d’euros au moment de sa reprise par Haeres Equita en 2015.

chapeau femme
borsalino.com

Borsalino était pourtant parvenu à enregistré un chiffre d’affaires de 15,5 millions d’euros en 2015. Haeres Equita prévoyait de faire croître les revenus de la marque à hauteur de 17 millions d’euros en 2016. Son chiffre d’affaires a par ailleurs augmenté de 20% cette année. Borsalino est même parvenu à embaucher six personnes au sein de son usine au nord-ouest de l’Italie.

Des ambitions et des chiffres en hausse qui n’ont pas su convaincre le tribunal d’Alexandrie. À voir si Haeres Equita réussira son pari pour les 160 ans de Borsalino en 2017.

Romain





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend