Automobiles & Moteurs Business

Quelles sont les 100 marques les plus valorisées au monde ?

top-100-marques

Pour sa quinzième édition, le classement BrandZ dévoile son top des 100 marques les plus valorisées du moment. Entre tableau d’honneur et grandes observations, que faut-il en retenir ?

Une valeur globale en hausse de 6%

Plus de 17.500 marques – présentes sur une cinquantaine de marchés différents – ont ici été analysées pour nourrir cet indicateur mêlant performances financières, positionnement, études d’opinion et appétences de consommation.

En 2020, la valeur au cumul des marques présentes dans le Top 100 aurait ainsi progressé de +6%, pour atteindre les 5.000 milliards de dollars, soit trois points de moins que les prévisions émises en période pré-Covid 19. Selon le rapport, la chute est néanmoins plus modérée que durant la crise de 2008. À noter que plus de la moitié des entités figurant au classement sont américaines, alors que les marques asiatiques représentent un peu moins d’un quart avec, notamment, 17 marques chinoises.

Tech me up !

Pour cette mouture 2020, la tech tire son épingle du jeu. Selon l’étude, les marques issues de ce segment péseraient pour 37% de la valeur totale du Top 100, avec une progression de valeur estimée à +10% en 2020.

Dans le quatuor de tête, on retrouve ainsi, dans l’ordre, Amazon (415,9 milliards de dollars), Apple (352,2 milliards), Microsoft (326,5 milliards) et Google (323,6 milliards). S’en suit Visa (5ème), puis les géants chinois Alibaba et Tencent. Place ensuite au groupe Facebook, 8ème, puis à McDonalds. Mastercard ferme la marche de ce Top 10.

Cette année, cinq nouveaux venus font également leur entrée au classement. En plein essor, le réseau social TikTok se positionne directement à la 79ème place. UnitedHealthcare, Back of China et Pepsi font également partie de ces newcomers. Autre arrivée remarquée, celle de la maison de beauté Lancôme, qui truste la 98ème place avec une valeur estimée à 13,6 milliards de dollars.

Le Luxe en ralentissement

Quid du Luxe ? Crise oblige, la valeur des maisons présentes sur cette catégorie augmente cette année de 3%… contre 29% l’année dernière et 28% en 2018. Néanmoins, certaines marques de prestige assistent à une progression de leur valeur, à l’image de Louis Vuitton (19ème au classement, en hausse de valeur de 10%), Hermès (39ème, en hausse de valeur à +7%) ou encore Gucci (49ème, en hausse de valeur de +8%). À la 34ème place, Chanel affiche quant à elle une baisse de -2%.

« L’influence des jeunes consommateurs continue à modeler le secteur du luxe, y compris dans sa définition », souligne le rapport qui insiste sur la propension des marques de luxe à conjuguer héritage et « pertinence contemporaine », tout en explorant les champs de l’expérience client, notamment à travers la multi-sensorialité. Autre point-clé, la capacité à faire écho aux motivations des consommateurs, notamment dans l’affirmation des individualités.

Fil rouge de l’étude, la responsabilité sociétale et environnementale des marques s’inscrit également comme un levier majeur du futur du secteur. « Même si ses attributs – le design, les matières premières, le savoir-faire, l’exclusivité – restent essentiels, l’expression du Luxe évolue pour mieux coller aux désirs des consommateurs en matière de produits respectueux des hommes, de la planète et des grands principes de la durabilité » indique l’analyse BrandZ, tout en invitant les maisons à accorder la même exigence envers la qualité de leurs produits qu’envers leur impact environnemental.

L’intégralité de l’étude est à consulter ici.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici