MENU
bulgari bague

Bulgari, à la tête de la plus grande manufacture joaillière d’Europe

14 février 2015 • Joaillerie & Horlogerie • Lucie

Suite à son rachat par le groupe LVMH en 2011, Bulgari tente le pari audacieux de construire la plus grande manufacture joaillière d’Europe.

 

Une fabrique joaillière d’envergure pour Bulgari

Afin d’assoir son statut de 3ème joaillier du monde, Bulgari lance un projet de taille, visant à construire dans le Nord de l’Italie la plus grande manufacture joaillière d’Europe. Les sites de Valenza et Solonghello, dans le Piémont, seront ainsi amenés à s’unir en un tout nouveau bâtiment.

Bulgari, désireux de passer à l’offensive, programme l’édification d’un atelier de 12 000 m², devant engendrer une hausse du rythme de production. Cette gigantesque manufacture piémontaise regroupera 400 salariés, provenant des 2 anciens sites de production.

« Le temps est aussi un facteur de succès. Cette meilleure intégration industrielle va nous permettre de réagir plus vite aux besoins du marché » , explique Jean-Christophe Babin, président de l’enseigne.

Le bijoutier italien possède également un atelier de haute joaillerie à Rome.

 

Bague Serpent Bulgari

 

Un nouveau départ pour Bulgari, soutenu par LVMH

Le projet de Bulgari arrive à point nommé dans la stratégie de la firme italienne, le secteur de la joaillerie s’inscrivant juste derrière les accessoires sur le plan des ventes mondiales de luxe. La maison romaine a su profiter de cette opportunité économique, son chiffre d’affaires s’élevant désormais à 1,5 milliard d’euros contre 1,1 milliard lors de son rachat en 2011.

Afin de poursuivre sur cette lancée, LVMH a choisi de s’inspirer de l’histoire de Bulgari pour la création de deux collections en 2014, reprenant les motifs féminins ayant fait le succès de la marque, tels que le reptile et les écailles.

« Nous avons puisé dans les racines de la marque qui sont essentielles pour la créativité, en remettant la ville de Rome au cœur. Trois générations familiales ont été inspirées par cet environnement artistique incomparable, qui a donné à Bulgari ce style unique, très différent de la joaillerie française », note Jean-Christophe Babin.

Par ailleurs, la gamme des accessoires proposée par l’enseigne s’est resserrée autour de sacs de luxe façonnés à l’aide de cuirs précieux tels que l’alligator ou le serpent, commercialisés à des prix compris entre 1 800€ et 80 000€.

Dans le cadre de son plan de réorganisation, Bulgari a fait le choix de fermer cinquante magasins mal situés et n’étant plus assez rentables, au profit de zones plus prometteuses. Ainsi, 2015 devrait voir s’ouvrir quinze nouvelles adresses Bulgari au Canada, à Macao et en Australie.

 

Sac reptile Bulgari

 

Aujourd’hui, le marché prioritaire de Bulgari reste la Chine, avec 40% des ventes de la firme effectuées dans ce pays.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »

Envoyer à un ami