Actualités Fashion & Accessoires

Burberry, en chute, amorce sa reprise.

Logo Burberry

Si la politique de gestion des coûts et des dépenses de la maison britannique n’aura pas suffit à enrayer les effets directs de la pandémie, ses récents résultats témoignent d’une légère reprise ces dernières semaines.

Une chute de -31% au premier semestre 2020.

Pour ce premier semestre 2020 – calculé d’avril à fin septembre -, Burberry enregistre une baisse de -31% de son chiffre d’affaires, à 878 millions de livres. Le bénéfice de la maison s’établit quant à lui à 48,3 millions de livres, soit trois fois moins que l’année dernière à périmètre comparable.

Au détail, la période d’avril à juin a été la plus lourdement impactée avec une diminution de -45% des ventes. La période de juillet à septembre a cependant laissé entrevoir une percée optimiste avec un recul des ventes plus modéré, à -6%. Et si Burberry rapporte des « signes encourageants » de reprise de son activité sur le mois d’octobre, elle témoigne également d’une « croissance à deux chiffres » aux Etats-Unis, en Corée du Sud ou encore en Chine où la marque poursuit son partenariat d’activation digitale avec le géant technologique Tencent.



À l’heure où 10% des magasins du réseau Burberry sont encore fermés en raison des mesures sanitaires en vigueur à travers le monde, les chiffres enregistrés dans la zone EMEIA, au Japon et en Asie-Pacifique Sud restent cependant encore très perturbés par la réduction des flux touristiques internationaux. Les chiffres sont néanmoins plus encourageants sur le digital, avec une croissance à deux chiffres pour la vente en ligne, avec de nettes conséquences sur le recrutement de nouveaux clients. « Bien que notre élan ait été perturbé par le Covid-19 en début d’année, nous nous sommes rapidement adaptés, tout en progressant encore par rapport à notre stratégie, indique Marco Gobbetti, Directeur Général de Burberry. Si le virus continue d’avoir un impact sur les ventes en EMEIA, au Japon et en Asie du Sud-Pacifique, nous sommes encouragés par notre reprise globale et la forte réponse à notre marque et à notre produit, en particulier chez les nouveaux clients et les plus jeunes. »

Tout en évoquant ses incertitudes pour les mois à venir, Burberry indique vouloir « continuer à stimuler la performance et à générer une croissance à moyen terme ». Pour ce faire, la marque envisage notamment de réduire les démarques appliquées à ses produits et devrait poursuivre sa stratégie globale axée sur la mise en place d’innovations retail, le lancement de collections capsules ou encore le renforcement de son brand content. La griffe dévoilait ainsi il y a quelques jours une campagne chorégraphiée mettant en scène le collectif français (La) Horde dans les rues de Londres. Un premier pas vers des lendemains qui chantent ?

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici