Actualités Joaillerie & Horlogerie

Accueil mitigé pour la nouvelle campagne chinoise de Cartier.

Cartier Boutique Journal du Luxe

Les visuels issus de la nouvelle opération publicitaire du joaillier alimentent les conversations sur les réseaux sociaux chinois.

Saint Valentin chinoise et communautés LGBT.

Ce mardi 25 août, la Chine fête Qixi, l’équivalent de la Saint Valentin : une date-clé du calendrier national mais également une véritable opportunité commerciale pour les marques de luxe qui s’en donnent à coeur joie, célébrant l’amour à grands coups de collaborations, de drops et d’éditions limitées.

Mais gare au badbuzz. Après une campagne de promotion jugée hors-sujet et « offensante » signée Balenciaga, c’est au tour de Cartier de s’attirer les foudres des consommateurs chinois. Il y a quelques jours, la marque du groupe Richemont dévoilait en effet une vidéo publicitaire mettant en scène deux femmes marchant main dans la main, puis deux hommes à vélo, le tout assorti d’un slogan « Jusqu’où iriez-vous par amour ? « . Une initiative saluée, vue comme un geste aussi subtil qu’inclusif à l’intention des communautés LGBT du pays.



©Cartier

Mais quelques heures après la sortie de cette campagne, c’est une toute autre interprétation que livre la maison joaillière sur son e-shop, hébergé sur la marketplace Tmall du géant Alibaba. La vidéo laisse alors place aux mêmes visuels, déclinés cette fois sous forme de photographies accompagnées de légendes. Les deux femmes sont ainsi présentées comme des « amies » alors que les deux hommes sont qualifiés de « père et fils ». Auto-censure ou conflit d’interprétation, ces précisions aux allures de volte-face n’ont pas manqué de faire réagir les internautes, prompts à ironiser notamment sur l’âge similaire des deux hommes qui incarnent, du reste, la bague Trinity, symbole d’union par excellence.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici