MENU
dilma high tea challenge

Challenge Dilmah Real High Tea, l’art du thé à l’honneur

16 avril 2015 • Gastronomie de luxe • laurence

Neuf équipes issues de prestigieux établissements ont pris part pour la première fois en France, le lundi 30 mars dernier, au Challenge Dilmah Real High Tea s’étant déroulé au sein de l’Ecole de cuisine Alain Ducasse.

 

Challenge Dilmah Real High Tea, un événement novateur ancré dans la tradition

Le rituel du High Tea a vu le jour en Angleterre au début du XIXème siècle, sous l’impulsion de la Duchesse de Bedford. Il a rapidement été adopté par les élégantes de l’époque qui se recevaient mutuellement, avec ses traditionnels petits sandwichs au concombre – entre autres garnitures – ses scones accompagnés de crème épaisse et de confiture de framboise, suivis de bon nombre d’autres pâtisseries.

Depuis cette époque, le High Tea est généralement servi de façon très théâtrale, sur un serviteur muet à trois étages. Il est aujourd’hui possible de le retrouver au sein de nombreux palaces à travers le monde entier.

Comme se plaît à dire Dilhan C. Fernando, théiculteur récoltant à Ceylan des thés fins, éthiques et 100 % Pure Origine et fils du fondateur de la Maison Dilmah, à l’origine de l’événement, « le High Tea, qui existe depuis si longtemps, a besoin de se réinventer ».

C’est dans cet objectif qu’est né le Challenge Dilmah Real High Tea, mettant en concurrence différentes équipes issues des meilleurs établissements d’hôtellerie de luxe et de gastronomie. Celles-ci avaient pour objectif de réinventer et de moderniser le High Tea, chacune à leur manière.

Novatrice, la maison Dilmah organise des dégustations à travers la mixologie, la cuisine au thé et les accords mets et thés, disciplines enseignées à l’Ecole Internationale du Thé à Ecully, créée en partenariat avec l’Institut Paul Bocuse.

L’enseignement de qualité dispensé dans cet établissement a permis aux deux étudiants qui le représentaient, Pierre-Jean Arpurt et Thibault Idenn, de remporter le Challenge Dilmah Real High Tea alors qu’ils étaient les seuls élèves à concourir face à des professionnels de maisons de renom.

 

gagnants dilma high tea challenge 2015

 

Dilmah, une maison de thés renommée

Merrill  J. Fernando fut l’un des premiers sri-lankais autorisé à cultiver le thé à Ceylan. Sa famille fait aujourd’hui partie des rares théiculteurs contrôlant la filière de production, depuis la pépinière de jeunes plants jusqu’aux tasses de thé servies dans les palaces de la planète. Très impliqué dans les œuvres caritatives au Sri Lanka, Merrill J. Fernando pratique le commerce équitable et a créé une fondation humanitaire dans l’objectif d’aider les personnes défavorisées de son pays. Il reverse d’ailleurs 10 % des bénéfices de ses ventes à son association. Merrill J. Fernando se tient ainsi à sa devise : « Business is a matter of human service ».

Dilmah possède 28 000 hectares de cultures de thé dans les régions les plus renommées de Ceylan : Nuwara Eliya, Dimbula, Kandy et Galle en basse, moyenne et haute altitude. Grâce au respect de chacun de ces terroirs, la Maison Dilmah exprime dans chacun de ses thés toute leur typicité et leur singularité, mettant en avant les grands crus.

 

Pierre-Jean Arpurt et Thibault Idenn participeront à la finale internationale du Challenge Dilmah Real High Tea, se déroulant du 27 juin au 4 juillet au Sri Lanka.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »

Envoyer à un ami