Champagne

Quelle est la codification du champagne ?

L’objectif de cet article est de permettre à chacun (y compris les néophytes) de lire et décrypter l’étiquette d’une bouteille de champagne, en se concentrant sur les mentions utiles.

Champagne, une A.O.C à part

Tout d’abord la notation « Champagne » doit apparaître clairement.

Ne soyez néanmoins pas étonné(e) de l’absence éventuelle de la mention Appellation d’origine contrôlée puisque la simple utilisation du mot « champagne » suffit à en attester la provenance. C’est la seule A.O.C française à avoir cette particularité.

Les codes du champagne

Doit obligatoirement figurer sur l’étiquette le nom du producteur (il peut s’agir d’un producteur indépendant ou d’une grande maison), l’important est qu’il soit clairement lisible.


Publicité


Dans un coin de l’étiquette, vous trouverez également deux initiales suivi d’un numéro d’immatriculation. Il s’agit de la catégorie socio-professionnelle du producteur. Les initiales les plus intéressantes sont RM, SR et NM.

Comment lire une étiquette de champagne ? Initiales:Catégorie socio-professionnelleMissions
1. RMRécoltant-manipulantLe vigneron (ou la société) produit et commercialise lui-même le champagne. Le dégorgement doit être fait par le récoltant pour jouir de ce statut.
2. NMNégociant- manipulantLe vigneron ou la société élabore et commercialise le champagne.
3. SRSociété de récoltantsPlusieurs vignerons vinifient et commercialisent ensemble des champagnes différents.
4. RCRécoltant-coopérateurLe viticulteur vend ses raisins à une coopérative pour l’étape de vinification puis il récupère ses bouteilles afin de les commercialiser sous son nom.
5. CMCoopérative de manipulationLa coopérative achète des raisins et commercialise elle-même le champagne.
6. MAMarque auxiliaireCes marques permettent de commercialiser du champagne sous une marque déposée. À éviter, la plupart du temps, ce sont des champagnes de très mauvais goûts.
7. NDNégociant-distributeurUne personne physique achète des bouteilles et n’y appose que son étiquette.

Le nom du village où est située la maison de champagne doit figurer sur l’étiquette. Néanmoins, sachez qu’il ne s’agit en aucun cas de la localisation des vignes.

Sur l’étiquette se retrouve également le type de champagne : brut, extra-brut, extra-dry, doux, etc. Lisez cet article pour connaitre les différences entre les différents types de champagne. La différence entre ces types de champagne est liée au taux de sucre qu’ils comprennent.

Aussi, les mentions telles que : Blanc de Blancs informe que le champagne a été produit exclusivement avec du Chardonnay. Au contraire de la mention Blanc de Noirs qui indique que le champagne est produit à l’aide de pinot noir et de pinot meunier.

Le millésime fait son apparition sur l’étiquette, seulement si le raisin provient à 100% de la vendange de l’année. Si tel est le cas, alors le millésime apparaît également sur le bouchon de liège.

Enfin, certains producteurs très consciencieux apposent une autre étiquette, afin d’apporter davantage d’informations, comme la date de dégorgement ou la composition des cépages, la localisation des vignes, le descriptif du terroir…

Dernière mention que l’on peut retrouver sur les bouteilles : le « Clos ». Cela correspond à une parcelle de vignoble qui est entourée de murs. Les clos de champagne les plus connus sont : le Clos du Mesnil de Krug et le Clos des Goisses de Philipponat.

Anne

Anne se passionne pour l'horlogerie et la joaillerie tout en gardant un œil sur son marché de prédilection: le secteur du tourisme et plus généralement tout ce qui touche aux voyages Anne est une aventurière des temps modernes.



newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend