Actualités Cosmétiques & Parfums

Cosmétiques : quand les musées se lancent dans la Beauté

cite interdite

À quand un rouge à lèvres griffé du Musée du Louvre ? Une ombre à paupières lancée par le Musée d’Orsay ? Un blush imaginé par le Centre Pompidou ?
En Chine, la tendance makeup a d’ores et déjà séduit la Cité Interdite de Pékin où les deux boutiques officielles du musée viennent de lancer leurs lignes de maquillage respectives dédiées au site historique.

The Palace Museum Cultural and Creative Store

palace museum maquillage nl
© Palace Museum Cultural and Creative Store

Destinée à promouvoir les collections du musée à travers des produits dérivés, The Palace Museum Cultural and Creative Store a lancé sur le réseau social WeChat une série de six teintes de rouges à lèvres en édition limitée. Sa particularité ? Chaque couleur et chaque étui fait directement référence aux imprimés des tenues des membres de la cour impériale sous la dynastie Qing. Loin d’évoquer uniquement les codes du passé, ces créations font également preuve d’innovation tant dans leur composition que dans leur packaging puisque la texture des broderies a été reproduite sur l’écrin grâce à un système d’impression en 3 dimensions. Dans la foulée, The Palace Museum Cultural and Creative Store a également lancé un soin facial, The Beauty Mask, laissant – peut être – présager la sortie d’une ligne cosmétique complète pour l’année 2019.

Palace Museum Taobao

taobao pekin
© Palace Museum Taobao

En parallèle et dans le même temps, l’autre boutique online de la Cité Interdite a annoncé – via la plateforme Weibo – le lancement de sa ligne de maquillage sur la marketplace Alibaba : une initiative fortement poussée par la clientèle. En effet, fin 2017, une influenceuse beauté avait partagé un tutoriel visant à customiser des écrins de rouges à lèvres à l’aide de masking tape. Commercialisés par Palace Museum Taobao, ces rouleaux adhésifs repositionnables reprenaient des motifs vus sur des pièces du musée… Face à l’engouement suscité par ce contenu, nombre d’internautes avaient appelé les grandes marques de cosmétiques à envisager un partenariat officiel avec la Cité Interdite. Finalement développée en propre / marque blanche, la ligne exclusive Palace Wall Red reprend des détails emblématiques de l’iconographie traditionnelle chinoise, à l’instar de grues repérées sur des céramiques. Un succès puisque, le jour de son lancement, le rouge à lèvres Red-crowned Crane s’est écoulé à plus de 13.000 exemplaires.



La Culture, le Beau et la Beauté : un alliage gagnant à l’heure où le marché de la cosmétique, en Chine, pèserait plus de 39 milliards d’euros. Et une initiative qui pourrait bien donner des idées aux plus prestigieux des musées à travers le reste du monde.

Crédit à la Une : Palace Museum Cultural and Creative Store

Mathilde





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici