Business

Hommage à Zaha Hadid

zaha hadid

La nouvelle est tombée ce jeudi 31 mars. Zaha Hadid est décédée d’une crise cardiaque consécutive à une bronchite dans un hôpital de Miami. Elle avait 65 ans.

Le Journal du luxe lui rend hommage en retraçant le parcours de cette figure phare de l’architecture contemporaine.

Zaha Hadid, une femme parmi tant d’hommes

Zaha Hadid avait pour habitude de se décrire comme “une acharnée de boulot”. Rare femme évoluant au sein d’un milieu très masculin, la réussite de l’architecte urbaniste anglo-irakienne fut le fruit d’un long combat.

art zaha hadid

Après avoir étudié les mathématiques à l’université américaine de Beyrouth, Zaha Hadid fait ses armes à l’Association d’architecture de Londres en 1977.


Publicité


La future architecte de renom décide ensuite de créer sa propre agence au sein même de la capitale du Royaume-Uni en 1979. En aparté, elle collabore avec l’Office for Metropolitan Architecture (OMA).

Un génie de l’architecture

Petit à petit, Zaha Hadid fait sa place dans l’univers de l’architecture. Elle connaît des débuts difficiles et peine à mettre en œuvre ses projets.

Ses rencontres, notamment avec Peter Rice, ingénieur irlandais et spécialiste des structures en acier, ont cultivé sa détermination. Une détermination qui finit par payer.

zaha hadid
Rem Koolhaas

Son talent est finalement reconnu par de grands noms de l’architecture, tels que Rem Koolhaas ou Elia Zenghelis avec qui elle collabore.

Zaha Hadid devient la première femme à obtenir le prix Pritzker en 2004, l’équivalent du Nobel chez les architectes. Elle succède également à Jean Nouvel, Frank Gehry ou encore Oscar Niemeyer en remportant la médaille d’or royale pour l’architecture en 2016.

Des projets pharaoniques

Audacieuse, Zaha Hadid se revendique du déconstructivisme, un courant qui remet en question les canons architecturaux classiques. Une vision révolutionnaire qui fonctionne, le talent de Zaha Hadid est réclamé aux quatre coins du monde.

De Canton en Chine, en passant par Rome, Innsbruck en Autriche, Cardiff ou encore Marseille, l’architecte anglo-irakienne imagine des infrastructures pharaoniques sportives, culturelles, commerciales ou tournées business.

Le tremplin de Bergisel à Innsbruck

Situé en Autriche, le tremplin de Bergisel en Autriche est devenu un monument incontournable de la Coupe du monde de saut à ski et des touristes venant à Bergisel.

tremplin bergisel

Inaugurée en 2002, la structure est décrite comme un “hybride organique”  d’une hauteur de 48 mètres et de 7×7 mètres de section à la base.

La Tour CMA-CGM à Marseille

Cette infrastructure inaugurée en 2012 abrite le siège social de la compagnie de transport maritime CMA-CGM. Elle se présente comme la première tour de bureaux imaginée par Zaha Hadid.

plus haute tour marseille

Du haut de ses 145 mètres, l’édifice est les plus grand immeuble de grande hauteur (IGH) à usage de bureau à Marseille. À la demande du maire, elle ne dépasse tout de même pas Notre-Dame-de-la-Garde.

L’Al-Wakrah Stadium au Qatar

L’Al-Wakrah Stadium sera l’une des enceintes phares de la coupe du monde FIFA 2022 qui se déroulera au Qatar. Elle comprendra une salle polyvalente, avec piscines, spas et un centre commercial.

stade coupe du monde qatar

Zaha Hadid lui a donné des formes arrondies en référence à l’univers maritime. Le stade sera à termes capable de recevoir 45 120 spectateurs.

Recherches d'internautes:

  • https://journalduluxe fr/deces-zaha-hadid/
Romain





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend