Actualités Fashion & Accessoires

Que retenir du dernier défilé Chanel ?

chanel logo

Après avoir lancé la ligne Coco Neige en mars 2018, la thématique des sports d’hiver a de nouveau inspiré la maison Chanel qui présentait, ce mardi 5 mars, l’ultime collection imaginée par son directeur artistique Karl Lagerfeld.

Un village de montagne au Grand Palais

C’était sans doute l’un des défilés les plus attendus de cette Paris Fashion Week 2019 : celui qui signait la fin de trois décennies de collaboration entre la maison de la rue Cambon et le « Kaiser de la Mode », disparu le 19 février dernier.

chanel défilé automne/Hiver 2019
© Chanel

Après une plage artificielle, une fusée, une Tour Eiffel ou encore de gigantesques cascades, le monde de la mode retenait son souffle depuis quelques jours en spéculant sur la scénographie pensée pour accompagner cette nouvelle collection Automne/Hiver 2019-2020, présentée sous la verrière du Grand Palais. Si Chanel avait laissé échappé quelques indices en partageant des séquences animées représentant une piste de ski, c’est quelques minutes à peine avant le lancement du show que la maison a partagé une photo officielle du décor. Pour cette saison, Karl Lagerfeld et ses équipes ont donc recréé un village fait de chalets traditionnels en bois entourés de montagnes enneigées.



Chanel : une collection hors pistes

A 11h, les premières images des silhouettes sont dévoilées sur le site de Chanel, complétées par les images du défilé sur les réseaux sociaux.

Chanel défilé 2019-2020
© Chanel

Dans la continuité du décor imaginé par Karl Lagerfeld, la nouvelle collection de prêt-à-porter réinterprète les grands classiques des sports d’hiver. Pull scandinave à col rond paré de cristaux, blouson de ski immaculé bordé de broderies, après-ski lacés en cuir et fourrure, robe zippée façon combinaison de ski  – imprimée du logo de la marque figurant des télécabines ! -, ceinture élastiquée parée du double C…

Chanel couture
© Chanel

On y retrouve bien évidemment les codes emblématiques de la maison tels que les superpositions de pièces en tweed, le pied de poule qui habille les longs volumes des tailleurs, les boutons travaillés – décorés, ici, d’un motif « flocon de neige » très à propos – ou encore les sautoirs en cascade. Quant aux boucles d’oreilles, elles semblent illustrer le parti-pris du « tout ou rien » : elles sont soit oversize – faites de perles, de cristaux ou de plexiglas – soit absentes.

Sur le podium, essentiellement du blanc, du noir et du brun réveillés par quelques éclats de rose, de rouge ou de violet. Parmi les modèles, Cara Delevingne – en ouverture – mais aussi Maria Carla Boscono, Kaia Gerber ou encore Penelope Cruz, fleur blanche à la main.

Une minute de silence a été respectée en amont du défilé, lui même clôturé sur le titre « Heroes » de David Bowie, qui avait également été diffusé lors du dernier défilé Fendi conçu par Karl Lagerfeld. Un adieu élégant à l’image de celui qui, de son propre aveu, se disait hermétique à toute nostalgie, glissant dans son dernier podcast : « we have to go ahead of times, not after what is going on. »

Mathilde





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici