Actualités Business Interviews

Les nouvelles règles du Luxe.

Vitry Revis SDL 2020

De la nouvelle réalité économique des marques, à la mise en lumière du client local ou encore à l’avènement du no channel : focus sur le Luxe de demain avec Delphine Vitry et Jean Révis fondateurs du cabinet de conseil international MAD Network. Une intervention à retrouver en format long – et en vidéo – sur la plateforme du Salon du Luxe Paris 2020.

MAD Network Salon du Luxe 2020

La réalité économique du luxe post-covid 19

Premier constat : le luxe entre en convalescence. Avec leur étude ‘Luxury Convalescence Fast-forwarding’, Delphine Vitry et Jean Révis ont souhaité décrypter l’avenir du luxe en balayant plusieurs aspects, et en particulier l’impact financier. S’il est encore trop tôt pour avancer les chiffres de l’année 2020, chacun se projette « avec une baisse du chiffre d’affaire de l’ordre de -20 à -35 % en fonction des groupes et catégories de produits ». Dans ce contexte, la question est alors : comment le luxe va s’en sortir ? Delphine Vitry et Jean Révis rappellent, que « fondamentalement, les maisons ont des coûts fixes de l’ordre de 70% » : en cas de baisse de chiffre d’affaires, si certains groupes sont solides, sains, robustes, avec des marges confortables, la crise du Covid-19 risque de s’attaquer aux plus faibles.

« Nous ne redoutons pas une hécatombe dans le luxe » 

Deux solutions semblent alors sortir du lot : « soit on s’en sort par le haut et on augmente les prix, soit on réduit les coûts »… tout en faisant attention à ce que l’on coupe afin de ne pas compromettre la reprise. Une reprise qui, par ailleurs, s’avère plus rapide que prévu, notamment grâce au boom du e-commerce et à la visibilité de la communication digitale. Mais le phénomène sera t-il pérenne, s’interrogent les fondateurs de MAD Network avant de partager leurs perspectives sur l’avenir du wholesale.



Les nouvelles règles du jeu

Sans réelle surprise, la crise a contribué à accélérer un certain nombre de tendances sur le marché du Luxe. Parmi celles-ci, Delphine Vitry et Jean Révis évoquent un recentrage de la consommation en Chine continentale, porté par une “China pride”. Alors que le pays représente un tiers du business du luxe dans le monde, « la nouvelle règle, ce sera de ne plus penser aux chinois, mais de penser à la Chine ». 

D’autres grandes mutations pourraient également s’opérer du côté du No Channel, ou encore du brand purpose, plus essentiel que jamais. « Les maisons de luxe sont ancrées dans la création et se sont tellement concentrées dessus qu’elles n’ont pas passé tant de temps à mettre sur papier leur raison d’être », assure le duo, tout en insistant sur la nécessité de faire vivre cette culture de marque à la clientèle, au quotidien.

Choc culturel, nouveau rôle des équipes de vente face à la digitalisation des usages, renouveau de la marque-employeur, “impérieuse nécessité d’embarquer tout le monde”… L’intégralité de l’intervention de Delphine Vitry et de Jean Révis est à retrouver en vidéo sur la plateforme du Salon du Luxe Paris 2020.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici