Business

La Banque Centrale Chinoise fait trembler l’industrie du luxe

rmb

Depuis plusieurs décennies, le monde regarde la Chine se développer et devenir l’un des premiers pays au monde en terme de PIB. En 1816, Napoléon a dit : « Laissez donc la Chine dormir, car lorsque la Chine s’éveillera le monde entier tremblera ». En 1973, Alain Peyrefitte reprenait ces propos dans son livre « Quand la chine s’éveillera…le monde tremblera ». En 2015, c’est la BCC qui fait trembler l’industrie du luxe.

Dévaluation historique à Beijing

Dans un contexte de ralentissement de l’économie chinoise qui se fait sentir depuis quelques mois, la Banque Centrale Chinoise vient de prendre plusieurs décisions visant à relancer ses exportations. En une semaine, elle a décidé de dévaluer par trois fois la monnaie nationale. Le Renminbi (RMB) a ainsi perdu presque 1.9 % le mardi 11 août 2015. Cette chute a été suivie d’une baisse de 1.6 % le mercredi 12 août, avant de perdre encore plus de 1 % le jeudi 13 août. Du jamais vu depuis plus de 20 ans.

Le taux directeur avait déjà subi une baisse durant l’hiver dernier. Pourtant le gouvernement de Pékin, qui parle de libéraliser sa devise, refuse le terme de dévaluation ; les mots appropriés seraient une « nouvelle méthode pour calculer le taux pivot ».

Ces trois baisses successives font suite à une chute des exportations de produits chinois de plus de 8 % en juillet dernier. Les bourses asiatiques ont chuté bien que le FMI tente de les rassurer car les investisseurs redoutent une fuite des capitaux face à une faiblesse de l’économie. 1 $ est maintenant égal à 6.40 Yuan et le CAC 40 s’en est ressenti.


Publicité


cartier shanghai

 

L’industrie du luxe craint une baisse de son chiffre d’Affaires dans les mois qui viennent

Les luxury travelers chinois sont une manne pour l’industrie du luxe qui voit la consommation des produits de luxe par les chinois augmenter régulièrement, pour atteindre quasiment un tiers de ses ventes. Alors que la Chine est désormais le premier pays consommateur de biens de luxe et que la France est le pays préféré des consommateurs Chinois de luxe (86%) – source IFOP ; les marques de luxe considèrent le recul du taux directeur du RMB comme une très mauvaise nouvelle ; le pouvoir d’achat des chinois va être fortement impacté.

Certains analystes s’accordent à dire que les marges des produits de luxe seraient un levier pour contre balancer la chute du Yuan car elles seraient supérieures en Asie par rapport à celles pratiquées en Europe. Les marques de luxe devraient donc réviser leur politique tarifaire afin de ne pas assister à un ralentissement de leurs ventes.

 

Les baisses successives du RMB auront-elles réellement un impact sur le portefeuilles des riches chinois clients de marques de luxe ? Elles ne représentent finalement que quelques points sur des budgets colossaux… Gageons que l’industrie du luxe saura s’adapter et manœuvrer habilement pour que la récession chinoise ne mette pas ses P&L en péril.

Laura

Laura Perrard est la fondatrice du Journal du luxe et du Salon du luxe Paris. Elle s'intéresse à la mutation qui s'opère dans le luxe avec un oeil très prospectif. Aussi proche de sa communauté que des marques et des agences, elle a créé Luxeee (une nouvelle façon de voir le Luxe à travers l'Exception, l'Excellence et l'Emotion et un réseau communautaire).


conference luxe paris




Send this to a friend