Actualités Fashion & Accessoires

Vers la digitalisation des Fashion Weeks ?

Fashion weeks online

Le coronavirus a considérablement perturbé le système de la mode poussant les acteurs des Fashion Weeks à repenser l’organisation de leurs défilés.

Shanghai passe au live.

Shanghai subit de plein fouet les conséquences de l’épidémie du coronavirus. La Shanghai Fashion Week, initialement prévue la semaine du 26 mars a tout d’abord été reportée jusqu’à nouvel ordre avant de se digitaliser. En effet, sur son compte officiel WeChat, la SFW précisait que le report avait été convenu en accord avec le Comité central de Pékin, le Conseil d’Etat et le gouvernement municipal de Shanghai afin de contrôler la propagation du virus.

View this post on Instagram

Dear partners and all friends: Affected by the pneumonia epidemic caused by the novel coronavirus, Shanghai Fashion Week has received understanding and support from various parties in the industry since the announcement of postpone for AW2020 edition. We would like to express our gratitude to all those who have made efforts in the epidemic. According to the deploy of the CPC and the government to resolutely win the fight against the epidemic, in order to further implement the task of epidemic prevention and control, and to protect the health and safety of our partners, audience and staff, we actively listen to suggestions from all parties regarding the organization of this season's activities and look for solutions that maximize efficiency. While responding to the epidemic, we are also deeply aware that with the rapid development of science and technology, industrial innovation is showcasing more possibilities. Shanghai Fashion Week has always taken the role as industry explorer and pioneer, to this end, through communication and careful planning with various parties, we decide to launch Shanghai Fashion Week Special Edition – Tmall Cloud Fashion Week from 24th to 30th March, meeting you with a new look on “cloud”. We are confident that with everyone's joint efforts, we will present a refreshing fashion event inside and outside the industry, and actively promote the improvement of service consumption and expansion of emerging consumption to help social and economic development. Meanwhile, to ensure the prevention and control of the epidemic situation, this season we will no longer make special time deployment for the trade exhibition section. Each co-operative trade exhibition will adjust accordingly according to its actual situation and local conditions. Stay tuned for the latest updates about the upcoming special edition from our official media channels. Let’s reunite when clouds disperse in the coming spring. We wish you all good health! All the best! Shanghai Fashion Week Organizing Committee February 27, 2020

A post shared by Shanghai Fashion Week (@shanghai_fashionweek) on

Face à la nécessité de trouver une solution alternative, la SFW s’est ainsi associée à la marketplace Tmall du géant de l’e-commerce Alibaba. Les designers et marques pourront ainsi présenter leurs collections Automne 2020 sur une plateforme en ligne, du 24 au 30 mars. La vente d’articles – en mode see now, buy now – sera également possible via la diffusion en direct. Le calendrier précis devrait être révélé à la mi-mars.



Les salons et foires commerciales, éléments-clés de la semaine de la mode de Shanghai, devront quant à eux déterminer leurs propres créneaux horaires. Yeli Gu, propriétaire d’Ontimeshow, l’un des plus grands salons de la Fashion Week de Shanghai, a déclaré qu’elle ne participerait pas à la semaine de la mode en ligne, mais qu’elle introduirait un dispositif de commande en ligne en partenariat avec Secoo – qui s’associait récemment avec Lanvin – à peu près au même moment pour les designers et les acheteurs.

Une situation tendue en Asie… et ailleurs.

Si Shanghai a pris la décision de diffuser sa semaine de la mode en ligne, d’autres villes comme Pékin, Séoul ou encore Tokyo sont également touchées par le virus et ont dû se résoudre à annuler ou reporter des événements. L’Asie n’est pas le seul continent touché; Milan a également dû annuler certains shows dont le deuxième défilé Moncler durant sa semaine de la mode. Giorgio Armani a lui renoncé à accueillir le public à son défilé, orchestré à huis clos et retransmis sur le site de la marque. En France, Agnès B et APC ont notamment annulé leurs défilés respectifs.

Les organisateurs de la China Fashion Week à Pékin, qui devait débuter le 25 mars, ont également annoncé son report jusqu’à nouvel ordre. Celle de Séoul, initialement prévue du 17 au 21 mars, a été annulée après une forte augmentation des cas de coronavirus en Corée du Sud. Enfin, la semaine de la mode de Tokyo au Japon, Rakuten Fashion Week Tokyo, devant avoir lieu du 16 au 21 mars a également été annulée en raison des inquiétudes liées à l’épidémie de coronavirus.

Le numérique, solution optimale ? 

Dans ce contexte incertain, la digitalisation des Fashion Weeks pourrait ainsi faire un nouveau bond en avant. Outre sa capacité de conversion accélérée « du podium au panier », le procédé pourrait en effet se faire une place de choix dans un écosystème de plus en plus attentif à son empreinte carbone. “Selon un récent rapport, les voyages entrepris par les acheteurs et les marques ont entraîné environ 241 000 émissions de CO2 par an, donc toute tentative d’une semaine de la mode de passer au numérique serait bien sûr la bienvenue” soulignait récemment Bel Jacobs, porte-parole d’Extinction Rebellion Fashion Action.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici