Actualités Fashion & Accessoires

Dolce & Gabbana porte plainte contre Diet Prada.

dolce gabbana

La maison italienne engage des poursuites à l’encontre du compte Instagram réputé pour dénoncer les dérives du monde de la mode.

Bad Buzz et dommages collatéraux.

Diet Prada serait-il responsable des pertes de chiffre d’affaires enregistrées par Dolce & Gabbana ? C’est en tout cas ce que tend à prouver la marque de luxe qui se retourne contre Tony Lui et Lindsay Schuyler, co-fondateurs du compte aux quelques 2,5 millions d’abonnés.

Effectué en 2019 devant le tribunal de Milan, le dépôt de plainte a été rendu public il y a seulement quelques jours à l’issue d’un post partagé par Diet Prada. « Alors que le racisme à l’encore des communautés asiatiques s’accélère aux Etats-Unis, il ne nous semble pas correct de continuer à nous taire au sujet de cette action en justice qui menace notre liberté d’expression » ont justifié les deux influenceurs américains. Dans une plainte pour diffamation, Dolce & Gabbana accuse notamment Diet Prada d’avoir partagé des propos anti-asiatiques supposément attribués à Stefano Gabbana. Ces commentaires – contestés par le créateur qui évoque un piratage de sa messagerie Instagram – avaient fait l’objet d’une diffusion dans un contexte sensible alors qu’une campagne vidéo lancée par la maison sur le réseau social chinois Weibo en novembre 2018 s’était attirée les foudres des consommateurs. Fortement décriée, celle-ci avait entraîné un boycott de la marque à travers le monde, en particulier sur la zone Asie.

Selon un entretien accordé à l’Associated Press par The Fashion Law Institute, défenseur de Diet Prada, la maison milanaise demanderait plus de 560 millions d’euros de dommages et intérêts. Sur cette somme, 450 millions d’euros relèveraient des frais de communication engendrés afin de restaurer l’image de la marque, là où Dolce & Gabbana réclamerait 89,6 millions en dédommagement de la chute de ses ventes entre novembre 2018 et mars 2019. Le tout majoré de 17,2 millions pour l’annulation du défilé de Shanghai initialement prévu en novembre 2018 et autres frais logistiques associés. Trois millions supplémentaires seraient demandés pour la maison elle-même, ainsi qu’un million pour Stefano Gabbana.

Pour faire face aux frais d’action en justice, Diet Prada a annoncé la création d’une cagnotte GoFundMe. En 24 heures, celle-ci a déjà dépassé l’objectif initial, fixé à 47.000 dollars.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici


Choix de consentement - Cookies