La cathédrale russe de Nice rouvre ses portes

La cathédrale orthodoxe russe Saint Nicolas a fait sa réouverture. Deux ans de travaux ont été nécessaires pour la rénover. Sa fermeture était également due à un conflit entre l’État de la fédération de Russie et l’association culturelle orthodoxe.

La cathédrale Saint Nicolas, un monument historique

L’Église orthodoxe de Nice brille de nouveaux de mille feux. Elle a retrouvé tout son éclat à travers son architecture unique édifiée en 1912.

La Cathédrale Saint Nicolas est le monument le plus visité de la Côte d’Azur en attirant plus de 250 000 visiteurs par an.

Image de prévisualisation YouTube

Le monument nécessitait d’importantes rénovations. La fédération de Russie a donc décidé de prendre les devants à la fin de l’année 2013 en engageant des travaux pour plus de 14 millions d’euros.

Des travaux qui ont donné des résultats impressionnants à l’image de la lumière divine qui envahit l’intérieur de l’édifice.

La réouverture de l’Églie orthodoxe de Nice donne de nouveau l’occasion aux visiteurs du monde entier d’admirer le cinq coupoles du monument, ainsi ses icônes, bijoux et autres objets d’arts offerts par les fidèles de la diaspora.

Les fresques uniques, les murs et le plafond de la Cathédrale ont été ravivés offrant ainsi à l’édifice une nouvelle lueur.

L’Église orthodoxe de Nice offre un dîner de Gala au Negresco

À l’occasion de la réouverture de la Cathédrale Saint Nicolas, un dîner de Gala a été donné au prestigieux au Negresco, prestigieux hôtel niçois.

eglise ortodoxe nice

300 personnes ont contribué à l’organisation de la fête. Pierre de Fermor président de l’ACCOR-SNN, association consacrée à l’édifice, s’en est allé un discours en compagnie d’Alexandre Orlov, ambassadeur russe en France.

Si ce dîner de Gala marque le succès de la rénovation de l’Église orthodoxe de Nice, l’opération aura pourtant démarré difficilement. Un conflit avait en effet jailli entre l’État de la fédération de Russie et l’association culturelle orthodoxe qui occupait les lieux depuis 90 ans.

Les deux entités s’étaient disputées la propriété de l’édifice. La justice française avait finalement donné raison à l’État russe.






emploi luxe

Envoyer à un ami