Actualités Business

Facebook décrypte son rapport au Luxe.

Luxe Facebook

Le géant Facebook/Instagram vient de dévoiler sa première étude internationale consacrée aux relations entre le Luxe et le Digital. Que faut-il en retenir ?

More digital Shopper than ever…

Pour mener à bien cette observation sectorielle, Facebook s’est associé à IPSOS MORI pour décrypter les usages de 4.500 consommateurs du luxe en France, en Italie, au Royaume-Uni, à Hong Kong, au Japon et aux Etats-Unis.

Digital shopper luxe facebook

On y apprend ainsi que 93% des consommateurs de produits de luxe utilisent les réseaux sociaux. À l’ère de la digitalisation des outils d’information et de vente, ces derniers jouent sans surprise un rôle capital dans les processus d’achat. « Les consommateurs du luxe sont 1,17 fois plus susceptibles d’utiliser les médias sociaux que les consommateurs « non-luxe ».  Cette évolution comportementale se fait sentir par leur nouvelle façon de consommer les marques de luxe. Le mobile est ainsi devenu la nouvelle vitrine des marques où les consommateurs du luxe, découvrent, recherchent et prennent leur décision d’achat – et cela même en magasin » commente Morin Oluwole, Directrice Monde du Département Luxe chez Facebook.



Des usages variés et complémentaires.

Si l’étude révèle que 77% des interrogés consultent leur téléphone mobile en magasin – de quoi inspirer plus d’une stratégie omnicanale – , la nature conversationnelle des réseaux sociaux constitue également un puissant levier d’appel. 80% des consommateurs du luxe déclarent ainsi « interagir avec les marques, les influenceurs et leurs pairs » à travers ce type de canal : un insight encourageant pour les contenus à fort potentiel d’engagement, tout comme pour les outils tels que Messenger, au service d’une relation-client plus réactive et plus personnalisée.

Selon l’analyse, les médias sociaux seraient ainsi devenus la « première source d’influence sur les décisions d’achat de produits de luxe, devant les magazines la télévision ou les sites de marques ». « Impulsés par la Chine, les médias sociaux et les influenceurs gagnent du terrain et conservent leur place en tant que principal levier d’influence auprès des consommateurs de luxe, avec une hausse de 30 points de pourcentage par rapport à 2013 » précise Olivier Abtan, Directeur Associé du Boston Consulting Group, cité dans l’étude.

Toujours selon ce rapport, 60% des acheteurs du luxe interrogés auraient lu des critiques et des recommandations sur Facebook et Instagram. Ce chiffre serait du reste à mettre en étroite corrélation avec la présence, sur ces mêmes réseaux, de communautés fortes, rassemblées autour de centres d’intérêts… et d’appétences de marques. La conversation, toujours : 29% de ces acheteurs auraient ainsi déjà discuté de leurs achats de luxe sur l’une des plateformes Facebook, un chiffre qui s’élève à 47% chez les Millennials et les « High spenders ».

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici