Fashion & Accessoires Luxe Femme

Yves Saint Laurent 1971 : La collection du scandale

exposition paris mode

Du 19 mars au 19 juillet 2015 , la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent accueille la collection printemps – été de 1971 du couturier, violemment critiquée à cause de ses références aux années de guerre et d’occupation.

 

Une collection YSL aux références douloureuses

“Ce que je veux? Choquer les gens, les forcer à réfléchir”. C’est avec cette détermination que le 29 juillet 1971, dans sa maison de couture de la rue Spontini, Yves Saint Laurent présentait sa collection nommée “Libération” aux influences des années 40. Vivement décriée par la presse mondiale, elle est considérée comme “la plus laide de Paris” car elle ravive des souvenirs douloureux à cette génération qui a vécu l’occupation et ses restrictions matérielles.

Le flux de critiques s’intensifie quand certains mannequins défilent vêtus de robes courtes, de manteau de fourrure et d’un maquillage prononcé, reprenant les codes vestimentaires luxueux des femmes qui collaboraient avec les allemands : la collaboration horizontale.

Les journalistes ne dissimulent pas leur aversion lors du passage des modèles, et condamnent à l’unisson Yves Saint Laurent “qui a la nostalgie de cette époque… et l’excuse de ne pas l’avoir connue”.


Publicité


couturier mode laurent

 

Un coup de maître d’Yves Saint Laurent

Cette collection signe une cassure dans le style du jeune couturier. Celui qui avait su mettre des pantalons aux femmes pendant les années 60 fait un bond en arrière et, sans le savoir, invente la mode du “rétro”. Cette tendance envahira rapidement les rues et marquera un tournant décisif dans la mode, et 1971 restera une grande date “car, enfin, la mode descend dans la rue”, cite le créateur.

scandale retro saint laurent

 

Cette rétrospective met en scène les tenues, les croquis du couturier ainsi que les photos officielles de la collection de 1971.

Clemence





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend