Actualités Fashion & Accessoires

FashionTech Week Biarritz : les défis de l’innovation Mode

FT Week Biarritz

Organisée par l’ESTIA dans le cadre des activités de la Chaire BALI, la première édition de la FashionTech Week Biarritz (initiée dans le prolongement de la Fashion Tech Week Paris) a réuni une centaine de professionnels de l’industrie textile les 19 et 20 octobre 2018.

Les acteurs de l’industrie textile réunis pour une mode durable et responsable

fashiontech 2018
Mikel Feijoo Enzo président de la marque SKFK, Tilmann Broher Directeur de Monsieur-t et Jean Louis Rodrigues, General Manager Boardriders. © Bertrand Lapegue

Dans le cadre des Fashion Talks, Mikel Feijoo Enzo (Président de la marque Skunkfunk), Tilmann Bröher (Directeur du cabinet de tendances dédiés au Denim « Monsieur-T ») et Eric Dupont (Directeur des manufactures de mode de Chanel) ont témoigné devant un public composé de chercheurs, jeunes créateurs, entreprises textiles. Au programme : état des lieux des enjeux sociaux et environnementaux qui attendent l’industrie de la mode, réflexions autour du duel Homme-Machine à venir dans les unités de confection et focus sur les changements des organisations dans les industries.

Face à la seconde industrie la plus polluante au monde, Jean-Louis Rodrigues (General Manager EMEA du groupe Boardriders) et Isabelle Cornu-Anton (Directrice RSE et Innovation d’Okaidi) sont respectivement intervenus sur les défis des acteurs de l’industrie pour répondre à des consommateurs de plus en plus connectés, avec comme fer de lance une quête de sens continue. Les actions concrètes menées au sein du groupe IDKIDS afin d’impliquer les équipes sur les 25 chantiers ouverts pour aller vers plus de responsabilité sociétale et environnementale ont également été présentés.

Personnalisation, co-création, nouveaux business modèles, innover dans le retail… de nombreux défis à relever pour l’industrie de la mode

fashiontech biarritz
Tilmann Broher Directeur de Monsieur-t, Jean Louis Rodrigues General Manager Boardriders, Isabelle Anton Directrice RSE & Innovation Okaidi, Mikel Feijoo Enzo président de la marque SKFK, Gema Gomez, directrice de Slow Fashion Next. © Bertrand Lapegue

Ces deux journées ont également été le terrain d’expérimentation d’une soixantaine de professionnels qui ont pu travailler ensemble dans le cadre des FashionTech Workshops.

Laura Perrard, fondatrice du Journal du Luxe, animait l’un des workshops sur le thème du sur-mesure et de la personnalisation. Au coeur de la réflexion : la co-création.

Cet atelier, qui s’est déroulé au sein de l’usine de fabrication des selles d’équitation Voltaire Design, a amené les professionnels présents à se questionner sur les opportunités qu’offrent la personnalisation en matière de : création de relation sur le temps long avec son client, fidélisation, opportunités sur le marché secondaire, accompagnement à la transmission inter-générationnelle d’un produit, partage de souvenirs personnels associé à l’histoire d’un produit (vs pure storytelling), …

Les nouveaux business modèles associés à la co-création ont également été évoqués.

La co-création est aujourd’hui un véritable enjeu pour les entreprises qui pourraient passer du cycle traditionnel « produire pour vendre » à « vendre pour produire », comme l’a souligné l’un des participants. Elle nécessite de repenser les relations entre les parties prenantes de l’entreprise (avec une communication plus horizontale), avec les clients, et surement demain avec leurs assistants personnels. Cette réflexion ne peut se faire sans l’intégration des nouvelles technologies à l’instar de la fabrication additive ou encore de l’intelligence artificielle.

24h pour innover, dans les locaux de l’ESTIA

fashiontech resultats
COTON FIBER © Bertrand Lapegue

Les nouvelles technologies, l’économie circulaire, la traçabilité, la transparence, le recyclage et la slow fashion étaient au coeur des réflexions menées durant ces deux journées. Vendredi 19 octobre,  26 sujets ont été dévoilés aux 200 participants (d’horizons divers et de formations différentes et complémentaires) et 26 équipes se sont ensuite constituées par groupes de 3 à 9 personnes sur place. 3 équipes se sont formées en simultané en Chine. Les principales entreprises présentes pour cette édition étaient aussi bien de grands groupes que des PME et des startups : Belharra, ACT3, Dassault Aviation, SKFK, Lectra, Jamaal, Groupe Beaumanoir, Décathlon, Coleen, Groupe Voltaire, CNES, Api – Up, …

Au terme des 24h, le 1er prix a été décerné à l’équipe COTON FIBER qui a travaillé sur un projet de transformation des vieilles machines de tissage ACT 3. En questionnement : Quelles solutions pour remplacer les cartes perforées en programmes informatiques et connaitre le métrage des tissus ?

Une seconde édition de la FashionTech Week Biarritz, pour 2019, est à l’étude.

Laura

Laura Perrard est amoureuse de poésie et de prospective ! Aussi proche des grandes Maisons que des startups, elle a fondé le Journal du Luxe en 2013 ainsi que le Salon du Luxe Paris qui a lieu chaque année (plus grande rencontre luxe professionnelle francophone). Laura s'investit également dans l'association LaFrenchLuxe dont elle est co-fondatrice. Elle intervient régulièrement dans plusieurs écoles et sur des missions de conseil.





festival luxeee



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici




Send this to a friend