Actualités Business Interviews

Les fraudes du Luxe en France

DHL transport de luxe

S’engager sur les routes du Luxe implique également de s’exposer à la problématique de la fraude. Stéphane Raimbault, Directeur Sécurité – Sûreté du leader du transport express international DHL Express France, décrypte pour le Journal du Luxe les stratégies d’anticipation et de management des risques liés à ce sujet d’envergure.

Journal du Luxe (JDL) : Lorsque l’on parle de fraude dans le domaine du transport et de la logistique, de quoi s’agit-il exactement ?

Stéphane Raimbault (S.R) : De par son attractivité, le transport des articles de luxe présente une sensibilité particulière à l’appropriation frauduleuse. Le risque de vol peut être aussi bien d’origine interne c’est-à-dire de la part d’un employé chargé des opérations de transport, qu’émaner de personnes ne présentant aucun lien avec l’entreprise de transport. Il peut aussi prendre une forme hybride lorsqu’une complicité interne apporte des informations essentielles aux malfaiteurs. Les modes opératoires mis en place par ces derniers peuvent quant à eux être plus ou moins astucieux, plus ou moins violents. Dans tous les cas, l’objectif vise toujours à détourner tout ou partie de la cargaison en mettant le plus de chances de leur côté.



JDL : Quels types de fraudes sont les plus courants ?

S.R : À l’heure actuelle, la principale menace est le fait d’équipes structurées qui tournent autour des Maisons et des boutiques de luxe à l’affût de la moindre inattention de la part des livreurs. Dans certains cas, ces équipes n’hésitent pas à détourner l’attention du coursier grâce à un complice, le temps de pouvoir soustraire un colis ou de neutraliser le système de verrouillage du fourgon.

JDL : Certaines activités et zones géographiques sont-elles plus impactées que d’autres ?

S.R : Les marques de Haute-Couture et de maroquinerie ainsi que la téléphonie haut-de-gamme sont les plus recherchées. Cela tient à l’attractivité de ces articles, notamment dans les circuits de revente. En termes de lieux, le centre des grandes métropoles est particulièrement concerné, en particulier aux abords des Maisons ou des boutiques de luxe. En France, les 1er, 2nd et 8ème arrondissements de Paris ont la faveur de ces malfaiteurs…

DHL Transport Luxe
© DHL

JDL : Comment pilotez-vous la performance de DHL Express France en matière de lutte anti-fraude ?

S.R : Nous suivons rigoureusement l’ensemble des atteintes ou de leurs tentatives ainsi que toute autre information utile, ce qui nous permet de dresser un diagnostic précis de la menace, qu’il s’agisse de circonstances de temps et de lieux, de modes d’action, de tendances… La situation est ainsi analysée de manière permanente. Nous adaptons également nos défenses en appliquant une politique d’anticipation des risques et dressons des bilans réguliers permettant de valider les actions préventives que nous mettons en place. Les malfaiteurs sont très créatifs ! Il s’agit donc pour nous d’une lutte qui n’est jamais gagnée et qui impose sans cesse de se remettre en question.

JDL : Quels sont les grands process mis en place ?

S.R : Sans entrer dans les détails pour des questions évidentes de confidentialité, l’accent est avant tout porté sur la prévention. À ce titre, la formation et la sensibilisation régulière des coursiers qui opèrent dans ces secteurs surexposés est primordiale. Dans ce domaine, la routine s’inscrit comme la première de nos ennemies. Par ailleurs, la qualité des échanges avec les directions ou les services de sécurité des Maisons de luxe ainsi qu’avec les autorités publiques est essentielle pour endiguer de tels phénomènes.

Quels que soient les moyens de transport, la ligne directrice reste la même : il s’agit de réduire au maximum les risques de perte. Mais les process diffèrent bien évidemment selon les séquences de l’acheminement car les risques sont différents, tant en termes d’occurrence que d’impact : chez DHL Express France, cette considération est essentielle car les marchandises qui nous sont confiées empruntent successivement différents moyens de transport, à l’échelle planétaire. L’analyse des risques en finesse est donc indispensable à une bonne prévention.

JDL : Quelles sont vos dernières innovations en matière de lutte contre les fraudes ?

S.R : Nous exerçons une veille permanente qui accompagne notre volonté d’adapter notre posture défensive. En matière de sécurité, l’évolution technologique paraît aujourd’hui sans limites : on parle de drones, d’intelligence artificielle, de reconnaissance faciale, de marquage ADN… Cette veille s’effectue aussi nécessairement dans un double contexte réglementaire et opérationnel. L’innovation est essentielle mais la clé du succès repose avant tout sur la combinaison de tous les moyens disponibles au service d’une stratégie éclairée par une excellente connaissance des faits. Elle replace les hommes et les équipes au cœur du sujet.

Contact DHL Express France : Elodie LEJARRE, Key Account Manager / Fashion and Luxury Retail sector – elodie.lejarre@dhl.com

Article réalisé dans le cadre du Salon du Luxe Paris.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici