Actualités Fashion & Accessoires

Gucci réagit au badbuzz avec Changemakers

Gucci Journal du luxe

Quelques semaines après la polémique Blackface, Gucci annonce le lancement du programme Gucci Changemakers. Une initiative soutenue, entre autres, par Dapper Dan, couturier basé à Harlem et proche collaborateur de la marque.

Un programme en trois actes

Dapper Dan avait d’abord réagit au badbuzz en se désolidarisant rapidement de la Maison de couture. Cette semaine, il fut néanmoins le premier à partager sur les réseaux sociaux son enthousiasme au regard des grands changements impulsés par la marque suite à plusieurs échanges avec la Direction. Dans un communiqué diffusé ce 18 mars, Gucci déclare en effet avoir intégré trois grands volets au sein de son programme Changemakers, initialement lancé en interne l’année dernière.

#1 Le fond Gucci Changemakers

Gucci annonce la mise à disposition d’une enveloppe de cinq millions de dollars dédiée à l’accompagnement au changement social via le soutien de programmes communautaires en Amérique du Nord.



#2 Une bourse d’éducation

La griffe italienne initie également un programme global d’accompagnement scolaire à hauteur de 1,5 million de dollars. Destinée à soutenir celles et ceux souhaitant travailler dans le domaine de la mode, cette bourse financera les étudiants retenus à hauteur de 20.000 dollars par personne, pour un cursus de quatre ans.

#3 Un programme de volontariat

Inspiré par une initiative déployée par Salesforce au début des années 2000, Gucci a annoncé le financement de l’équivalent de deux à quatre jours du temps de travail de ses salariés afin de leur permettre de s’engager bénévolement au sein d’une cause liée à l’égalité des genres, l’éducation, l’environnement ou encore l’accompagnement de personnes réfugiées ou sans domicile. Cet engagement devrait être appliqué aux 18.000 employés de la marque à travers le monde.

La Maison précise également avoir nommé un comité consultatif de 15 personnes à la tête de Gucci Changemakers, piloté par des responsables de la marque et des personnalités diverses Dapper Dan himself, l’artiste Will.i.am ou encore l’auteur et activiste Michaela Angela Davis.

Gucci : conscience et performance

Si l’essentiel des mesures s’applique ici en Amérique du Nord, un fond similaire devrait également être dégagé pour la zone Asie-Pacifique.

On peut du reste s’interroger sur les actions menées en Europe, pôle décisionnel et créatif de la marque où la cagoule incriminée a supposément vu le jour. Pour l’heure, les mesures adoptées sur ce périmètre sont celles liées à un programme global annoncé le 14 février : nomination d’un Directeur international pour la diversité et l’inclusion soutenu par des directions régionales, programme de design multi-culturel, nomination de cinq designers venus de différents pays au sein du siège, et programme de formation en interne. Reste à voir si cette stratégie portera ses fruits sur les chiffres de vente de 2019. Fleuron de Kering, Gucci a – pour rappel – enregistré une croissance organique record de 44,6 % l’année dernière et généré plus du tiers du chiffre d’affaires global du groupe.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici