Business

Kering dévoile les secrets du succès de Gucci

gucci mise en scène

François-Henri Pinault, PDG du groupe Kering a fait le point sur les raisons de la croissance de Gucci dix-huit mois après le virage de la marque. Ce fut également l’occasion d’afficher les ambitions de la maison pour ces prochaines années.

Les ventes de Gucci en hausse depuis 18 mois

C’est à Londres que François-Henri Pinault a décidé de réunir les investisseurs de Kering pour leur présenter le bilan économique et les projets de Gucci.

La maison de mode italienne qui emploie aujourd’hui 11 000 salariés dans le monde avait connu un ralentissement de sa croissance en 2013, puis un recul en 2014.

gucci mannequin homme

Depuis, la marque emmenée par le groupe Kering a repris les devants. François-Henri Pinault avait décidé d’entreprendre un véritable virage pour Gucci notamment en se séparant de Patrizio di Marco, PDG de l’époque et Frida Giannini, ancienne directrice artistique.


Publicité


C’est donc un véritable repositionnement dans lequel s’est inscrit Gucci depuis 18 mois. Une stratégie qui nécessite « du temps » indique Marco Bizzari, actuel PDG de la maison. « Il faut d’abord plusieurs mois pour que les nouvelles collections arrivent en magasin, mais aussi pour que les consommateurs se familiarisent avec ce changement », a-t-il ajouté.

Gucci se démarque par ses produits uniques et ses acteurs talentueux

Si l’année 2015 a été fructueuse, l’année 2016 démarre sur les chapeaux de roue pour Gucci.

« Nous constatons une nette accélération des ventes depuis mars 2016. C’est comme une vague, au début elle est petite puis au fur et à mesure, elle grossit », s’est réjouit Marco Bizzari.

pdg gucci
Marco Bizzari

La clé de ce succès ? le PDG de Gucci l’a trouvé dans sa capacité à captiver les consommateurs. La clientèle de la maison italienne s’est diversifiée. Ainsi, 50% des clients de Gucci sont âgés de 35 ans.

« Aujourd’hui les consommateurs achètent seulement s’ils ressentent des émotions »

La marque a également su se différencier grâce notamment au talent de son directeur artistique iconique Alessandro Michele.

Celui-ci ne cesse de surprendre par son style décalé et très coloré, mais aussi grâce à ses silhouettes parsemées de fleurs et d’animaux pour les hommes comme pour les femmes.

Des ambitions à la hauteur de la croissance de Gucci

La marque de luxe ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle espère atteindre prochainement un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros, contre 3,9 milliards en 2015.

Pour ce faire, Gucci compte miser sur ses ventes réalisées « au mètre carré » dans ses magasins. Des ventes aujourd’hui évaluées entre 20 000 et 22 000 euros, que Gucci souhaiterait faire progresser jusqu’à 50%.

gucci peace and love

La marque entend fidéliser et élargir sa fourchette de prospect en proposant une grande gamme d’accessoires tels que des bandeaux en soie, des coques de smartphone et de bagues.

D’autre part la maison phare de Kering envisage de soigner sa stratégie e-commerce en triplant ses ventes sur la toile.

 

Romain


conference luxe paris


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend