MENU
Vin d'exception de la marque Henri Jayer

Henri Jayer, le vin le plus cher au monde

12 octobre 2015 • Vins & Spiritueux • Solenne

Le Richebourg Grand Cru du vignoble Henri Jayer a été désigné dans le classement du Wine Searcher comme le « vin le plus cher au monde« .

Les vins de Bourgogne à l’honneur

La bouteille de vin la plus onéreuse au monde est une bouteille de 75cl estimée à 15 195 euros. Un Bourgogne de la célèbre marque Henri Jayer dépasse la fameuse Romanée-Conti, considérée dès lors comme le plus grand vin de Bourgogne. Selon le classement du Wine Searcher, moteur de recherche dédié au vin, les Bourgognes raflent la mise en occupant les trois premières places ( 40 vins de Bourgogne sur 50 vins figurent dans la liste). Wine Searcher, fondé en 1999, a réalisé le classement des « 50 vins les plus chers au monde » à partir des listes de prix de 54 876 cavistes. Henri Jayer est deux fois sur le podium, sur la première marche avec le Richebourg Grand Cru, puis au troisième rang avec son Cros-Parantoux, en Vosne-Romanée Premier Cru, une parcelle de 1,01 hectare. Le premier Bordeaux, le réputé Petrus, est lui relégué à la dix-huitième place.

Vin henri Jayer

Hommage à Henri Jayer, vigneron français engagé

Henri Jayer, décédé en 2006, s’opposait formellement au recours aux substances chimiques. Partisan du labour des vignes et aux faibles rendements (environ 3500 bouteilles par an), il s’est fait connaitre notamment par son célèbre Pinot noir épuré. La qualité de son vin repose essentiellement sur la situation géographique des vignes. L’exemple de l’appellation AOC Richebourg, qui est située en Bourgogne en Côte de Nuits, pousse sur une mince couche de terre qui force les ceps à chercher leurs ressources loin sous terre et qui permet au vin rouge  d’avoir une profondeur et une complexité exceptionnelle. Les grappes à maturité optimale et sans défaut sont les seules à rejoindre la cuve. Elles sont ensuite éraflées.

La marque de fabrique héritée d’Henri Jayer, la macération à froid à l’aide de glace carbonique, est une aubaine pour ses successeurs. « Il a inventé cette technique qui donne de la couleur au vin et renforce les notes aromatiques » indique Emmanuel Rouget, neveu d’Henri Jayer, avant d’ajouter  » il m’a transmis une chose très importante: la patience avec la nature. Mon oncle disait toujours : la nature, c’est ton patron, il faut la respecter ». « Faire du vin, ce n’est pas une recette de cuisine avec les trucs de la grand-mère ou de la mère qu’on ne dira jamais. La transmission du vin, c’est la transmission du goût ».

Henri Jayer est devenu leader dans son domaine, un hommage posthume pour l’icône des vins de Bourgogne.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »

Envoyer à un ami