Actualités Business Digital

Hermès dévoile ses chiffres pour le premier semestre 2019

hermes paris logo

Deux mois après avoir battu un record du monde grâce à son premier concours public de design, la Maison parisienne partage ses résultats financiers pour ce début d’année.

Une croissance qui se confirme

Hermes resultats 2019
©Emre Can/Pexels

« Les résultats d’Hermès sont en forte croissance sur le premier semestre 2019, signe sur tous les marchés de la fidélité de ses clients et de l’excellence créative qui dynamise l’ensemble des métiers.»

Axel Dumas, Gérant d’Hermès

Au cours de ces six premiers mois, le résultat opérationnel courant de la Maison de luxe a ainsi affiché une progression de +15%, un rythme similaire à celui de son chiffre d’affaires, ce dernier s’élevant pour cette période à 3,284 milliards d’euros.

Selon la Direction du groupe, la rentabilité opérationnelle courante – qui s’élève à 34,8% – serait par ailleurs proche du niveau record référent, à savoir celui enregistré sur le premier semestre 2018 et établi à 34,9%.



Hermès : des performances positives sur tous les périmètres et segments

Au détail, l’Asie hors Japon a concentré la croissance la plus importante avec +18% de chiffre d’affaires à taux de change comparable, une performance notamment imputable à « une dynamique très favorable en Chine continentale ». L’Amérique a, pour sa part, connu une hausse de +10% sur ce semestre, de même que le Japon, alors que l’Europe hors France a enregistré +9% d’augmentation. La France – en hausse de +4% – a, elle, vu ses ventes progresser « sur les derniers mois » comme le souligne le groupe.

Du côté des Divisions, c’est le segment Vêtements & Accessoires qui performe le plus sur ce début d’année avec +15%, suivi par la Maroquinerie & Sellerie (+12%). Face à la demande internationale, le groupe a ainsi inauguré au printemps un 17ème atelier/pôle de formation et a d’ores et déjà annoncé l’ouverture de deux nouveaux sites de production à l’horizon 2020-2021. Le contexte favorable de ce semestre a par ailleurs incité Hermès à recruter 500 personnes, portant les effectifs de l’entreprise à 14.751 collaborateurs dont près de 62% basés en France.

Hermes Meatpacking
La nouvelle boutique Hermès du Meatpacking District, à New York.
©Hermès

Si Hermès fait part de son intérêt à l’égard de plusieurs « incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde » – à l’image de la fragilité du marché à Hong Kong, les tensions actuelles ayant poussé la Maison Chanel à reporter son défilé Croisière -, le groupe indique donc « confirmer un objectif de progression du chiffre d’affaires à taux constants ambitieux ». Marquée par le déploiement de nouvelles plateformes e-commerce – notamment au Japon et à Singapour -, la stratégie de la marque vise également à optimiser l’impact de ses points de vente en brick and mortar. Pour ce faire, le groupe semble à la fois se concentrer sur la rénovation du parc existant tout en assurant l’ouverture de flagships à l’image de la très remarquée « Maison de cristal » à Amsterdam ou du concept « Cross The Line » dans le – très Millennial friendly – quartier new-yorkais de Meatpacking District. Cette ouverture de la marque envers les Générations Y et Z devrait du reste prendre encore un nouveau virage avec l’arrivée annoncée de la toute première ligne Beauté de la Maison.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici