Business

Veronika Rivière a le goût des beaux livres

Journal du Luxe : Bonjour Veronika Rivière, pouvez-vous vous présenter rapidement et nous dire en quoi consiste votre travail au sein de l’imprimerie PB Tisk ?

Bonjour, la société a lancé son expansion sur le marché français en 2012 avec une stratégie d’embauche de personnes vivant en France et connaissant non seulement la langue, la culture, les coutumes mais également la mentalité des clients français. J’ai été recrutée en tant que deuxième attachée commerciale pour la région parisienne et les régions environnantes, sachant que la croissance du chiffre d’affaires était très surprenante.Veronika Riviere

Notre portfolio de clients s’élargit rapidement et nous comptons parmi nos références des maisons d’édition comme Gallimard, Flammarion, Actes Sud, Somogy éditions d’art, Editions des Centre des Monuments Nationaux etc.

La direction souhaitant poursuivre le recrutement de nouveaux commerciaux, j’ai été nommée à ce poste afin de pouvoir trouver les bons candidats et développer la logistique tout en continuant à piloter l’équipe et à assurer les nouvelles acquisitions des clients (maisons d’édition, artistes et galeries d’art).


Publicité


À l’heure du tout-digital, comment se porte aujourd’hui le marché de l’impression ?

Contrairement aux pays anglo-saxons où l’ère digitale a absorbé la plupart des livres « papier”, nous sommes plutôt confiants pour notre avenir en France. Les beaux livres, livres jeunesse, livres d’art et catalogues sont toujours aussi demandés. Cependant, nous avons constaté que les éditeurs sont plus prudents et privilégient davantage la qualité à la quantité. Je considère le « digital » comme quelque chose de complémentaire.

imprimerie

Selon vous, comment les supports papier peuvent-ils se réinventer pour faire face à cette prévalence du digital, justement ?

L’innovation est présente dans tout les aspects de l’impression aujourd’hui, en raison de la saturation du marché du livre en France. On remarque aujourd’hui l’émergence d’idées de plus en plus originales en ce qui concerne la création de reliures. Nous sommes capables de satisfaire la plupart des exigences en ce sens et il faut dire que nous avons aussi beaucoup appris de nos clients en étant à leur écoute. Notre production est beaucoup plus importante qu’il y a cinq ans. La dernière demande qui a été satisfaite récemment concerne l’achat d’une technologie permettant de  produire des livres entièrement en carton pour les tout petits.

Quelles sont les demandes les plus originales et / ou incongrues qui vous ont été faites ? 

Il existe tout sortes de demandes de la part des nos clients artistes notamment : la sérigraphie thermique, la reliure japonaise, les impressions de couleurs Pantone très élaborées, la reliure cartonnée rognée à vif avec la tranche en couleur, la reliure suisse avec le fil visible sur le dos et le tamponnage de titre, etc. Nous sommes toujours à la recherche des nouvelles idées de la part de nos clients.

Pouvez-vous nous décrire en quelques mots comment se passe la réalisation d’un ouvrage ?

La toute première étape consiste à bien définir les spécifications techniques avec le client (le format, le choix de la reliure, le papier le plus approprié, les finitions, l’emballage, etc.). Une fois que ces éléments sont réunis, les clients nous soumettent le travail. La partie la plus longue concerne le travail de pré-presse (le gabarit de la couverture et le contrôle des fichiers qui doivent être aux normes). Ensuite, la fabrication est lancée à partir du stade “bon à tirer”. Les plaques sont gravés et la machine offset se mets en route (souvent sous le regard des clients qui se déplacent pour superviser la réalisation de la commande). Les feuilles sont pliées, les cahiers assemblés et cousus pour aboutir au stade de préparation et d’emboitage de la couverture. Nous parlons ici d’un travail qui dure environ quatre semaines pour les clients les plus “organisés”.

livres pb tisk
Des créations PB Tisk

Pourquoi le papier fait-il toujours rêver ?

Nous avons parlé du « tout-digital », qui nous empêche de toucher et sentir l’objet. Le choix du papier est très important car chaque livre raconte par son aspect une histoire unique, c’est pourquoi nous sommes convaincus que la forme doit accompagner le fond. Certains types de papier nous transportent dans des époques révolues grâce à leur aspect ancien. D’autres nous donnent l’impression d’être immergés dans un univers artistique bien précis.

Votre premier client pour les produits exportés est la France, comment expliquez-vous cela ? 

Tout d’abord, la qualité de fabrication est toujours impeccable et le délai très raisonnable pour nos clients français. Notre atout est  d’être toujours à l’écoute des clients et de fournir un service de suivi de dossier. Les clients sont informés de chaque étape de fabrication et les échéances pour les livraisons sont toujours respectées. Notre réputation s’est construite grâce à cela.

Pour finir, une question un peu plus personnelle… quel est votre Luxe à vous ?

Aujourd’hui, je pense que nous sommes devenus “esclaves” des technologies modernes. Mon Luxe à moi est de passer du temps en famille ou avec des amis et de garder un certain équilibre. Je pense que le bien-être est très important. Je pratique le yoga et participe à des événements sportifs. Ce sont ces choses qui constituent mon Luxe à moi.

Retrouvez l’imprimerie PB Tisk sur le Salon du luxe Paris le 11 juillet prochain !

Elena



newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend