Immobilier & Design Voyages & Hôtels

Le marché immobilier du luxe en 2015, selon Laurent Demeure

Coldwell Banker France & Monaco propose chaque jour à la vente des biens immobiliers d’exception. Cette année, le réseau a inauguré  une dizaine de nouvelles agences réparties à travers l’Hexagone. A cette occasion, Journalduluxe.fr a pu échanger avec Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France & Monaco, afin de revenir sur les grandes tendances du marché immobilier de luxe en 2015.

 

Un dynamisme décuplé pour l’immobilier de prestige

Journalduluxe.fr : M. Demeure, pouvez-vous nous décrire quel est, selon vous, l’état du marché immobilier de luxe en France ?

Laurent Demeure : Le marché immobilier a beaucoup souffert entre 2008 et 2010. La France a connu un rebond exceptionnel en 2011, notamment au niveau de l’immobilier de luxe. A Paris, par exemple, les prix ont bondi de 20%. A cette époque, tout le monde pensait que la crise était derrière, mais la mise en place d’une nouvelle politique fiscale cette même année a détourné de l’immobilier les investisseurs étrangers au fort pouvoir d’achat. En parallèle, le marché américain est arrivé en bas de cycle. Les acheteurs ont donc délaissé le marché français au profit du marché américain.

2014 a également connu des complications car les investisseurs russes ont été sanctionnés en raison de la crise ukrainienne.


Publicité


2015, par contre, est une année qui commence fort car portée par la baisse des prix français et la baisse de l’euro. En 2011, les écarts de prix entre New York, Paris et Londres devaient être de 15%. Aujourd’hui, Paris a complètement décroché : elle est 25 à 30% moins chère que New York et 50% moins chère que Londres.

Le marché français représente une véritable opportunité pour les acheteurs de biens de luxe. Il est aux prémices de son redémarrage. Non seulement tous les facteurs de conjoncture favorables sont réunis, mais en plus les acheteurs ont beaucoup de choix. Plus tard, le marché sera toujours aussi avantageux, mais l’offre de vente, elle, sera plus restreinte car les premiers acheteurs seront les premiers servis.

 

JDL : Qui sont les principaux acquéreurs des biens de luxe en France ?

Demeure : Les acquéreurs sont français mais aussi internationaux. Pendant un certain temps, ce sont les russes qui ont poussé le marché de l’immobilier de luxe français. Avec les récentes sanctions qui les ont pénalisés ainsi que la chute du rouble, ce n’est plus le cas. Il y a aussi eu une diminution des investisseurs provenant des zones productrices de pétrole, comme les pays du Golfe ou le Venezuela, ainsi que des acheteurs brésiliens, en raison de la crise économique traversée par le pays.

En revanche, on revoit aujourd’hui beaucoup d’acheteurs américains, anglais et suisses, le franc suisse s’étant fortement apprécié par rapport à la zone euro. Il y a aussi beaucoup d’asiatiques qui recherchent des biens sur le web, à l’instar des sud-coréens.

Ils peuvent même user d’effets de leviers financiers puisque les taux d’intérêt français sont historiquement au plus bas depuis l’après-guerre. Aujourd’hui, il est possible d’emprunter à 1,2%/1,5%. La conjonction de ces trois facteurs fait de 2015 le moment idéal pour investir, surtout si les acheteurs proviennent de la zone dollar.

En parallèle, on assiste à un retour de la clientèle française. Beaucoup de français avaient été contraints de quitter Paris intra-muros pour gagner la banlieue car les prix étaient trop élevés. Aujourd’hui, ils regagnent peu à peu la capitale pour habiter de beaux appartements familiaux de 300 m², dans le 16ème ou le 17ème arrondissement. Jusqu’à récemment encore, ce type de biens était vendu entre 3 millions/3,4 millions d’euros. On peut aujourd’hui commencer à les trouver à 2,2 ou 2,5 millions d’euros. C’est un véritable gain de pouvoir d’achat pour eux.

 

agence coldewell banker

 

JDL : Ces différentes catégories de clients ont-elles déjà commencé à faire l’acquisition de biens immobiliers ou sont-elles les plus susceptibles d’investir en 2015 ?

Demeure : Les clients ont déjà commencé à revenir mais il y en a beaucoup qui regardent les biens immobiliers proposés et nous sollicitent après avoir été adressés par nos bureaux étrangers. On a également beaucoup de demandes en cours de traitement et qui vont aboutir. Les transactions avec les acheteurs étrangers sont plus longues car il faut prévoir les visites lorsqu’ils viennent en France.

 

Engouement des acheteurs pour les biens immobiliers typiques

JDL : Quels sont les biens de luxe les plus prisés des acheteurs ?

Demeure : Les préférences diffèrent en fonction des régions, en revanche, les acquéreurs veulent des biens typiques. Ils souhaitent acheter un morceau de la France ; et acheter un morceau de la France, c’est acheter quelque chose de local. C’est un achat plaisir qui inclut également une part de culture et de tradition.

A Paris, les acheteurs américains et anglo-saxons se tournent vers la Rive Gauche, à la recherche d’appartements haussmanniens, mais aussi en banlieue comme à Saint-Germain-en-Laye. Les américains recherchent le « Paris d’Amélie Poulain » et sont aussi nombreux à viser l’île Saint-Louis car ils veulent tout ce qu’ils n’ont pas aux États-Unis. Nous avons également beaucoup d’acheteurs italiens qui cherchent à s’installer dans le Marais.  Les suisses veulent quant à eux acheter sur la Rive Gauche mais aussi à Megève.

Dans le restant de l’Hexagone, les anglais vont être plus nombreux en Charente-Maritime et sur ce que l’on appelle la « Riviera Atlantique », entre Biarritz et Royan, toujours en quête de biens représentatifs de la culture locale.

Enfin, grâce à son Festival, la ville de Cannes est connue mondialement. Beaucoup d’américains souhaitent y investir pour cette raison. Les villes qui attirent sont celles qui sont réputées dans le monde entier et qui font rêver.

 

immobilier luxe

 

JDL : Vers quels types de biens se tournent les acheteurs français ?

Demeure : Les français sont très tournés vers l’Atlantique. Le Bassin d’Arcachon, la région bordelaise et la Charente-Maritime les attirent. On voit aussi un retour sur la Côte d’Azur avec le Var, vers des spots où les prix pratiqués sont un tout petit peu plus raisonnables qu’avant comme Antibes. Aujourd’hui, ils veulent surtout investir dans des résidences secondaires.

 

JDL : Comment percevez-vous l’évolution du marché de l’immobilier de luxe en 2015 ?

Demeure : 2015 signe vraiment le retour du dynamisme du marché immobilier de prestige. Nous le voyons avec nos résultats, qui ont nettement progressé au premier trimestre 2015 par rapport au premier trimestre de 2014.

La France reste le marché le plus attractif au niveau de l’immobilier mondial. Les investisseurs s’étaient mis un peu en retrait, ils éprouvaient un peu de méfiance vis-à-vis de la France étant donnée la politique fiscale, mais son image continue de rayonner à travers le monde. Quelqu’un qui a réussi dans la vie aura pour souhait d’acquérir une propriété en France pour symboliser son succès, car c’est un pays qui est vecteur d’histoire et de culture.

En plus, si le système d’acquisition en France est long et compliqué, il est aussi très sécurisé. En dernier lieu, la France reste un marché liquide, c’est-à-dire qu’il y a toujours des acheteurs et des vendeurs. Il n’y a pas d’effet de mode ou d’effet de bulle immobilière, qui fait que le marché s’arrête.

Ces différents facteurs nous permettent de constater que le deuxième trimestre va monter en puissance. C’est pour cela que Coldwell Banker France & Monaco tend à fortement se développer en 2015.

 

immobilier luxe

 

Coldwell Banker France & Monaco, en pleine ascension

JDL : Justement, depuis le début de l’année, Coldwell Banker France & Monaco a inauguré plusieurs agences en France. Comment s’est opéré le choix des villes où elles sont implantées ?

  1. Demeure : Aujourd’hui, Coldwell Banker France & Monaco est le deuxième acteur de l’immobilier de luxe en France, en nombre de bureaux. Nous allons densifier nos investissements pour les ouvertures d’agences sur l’année 2015, afin d’en avoir une dizaine de plus et de bénéficier d’une pleine synergie avec nos bureaux étrangers.

Aujourd’hui, il y a des régions qui sont stratégiques et prioritaires pour nous. Dans le Sud, nous sommes déjà présents à Antibes, Porto-Vecchio et Monaco. Notre objectif est de nous renforcer entre Monaco et la frontière italienne, vers Menton. On aimerait également s’installer à Saint-Tropez, pour couvrir le Var, et aller vers la Provence car beaucoup de clients étrangers, et plus particulièrement anglo-saxons, s’intéressent à cette très belle région.

On a également ouvert à Megève notre première agence alpine, mais il faudrait aussi renforcer notre présence sur Chamonix et Courchevel.

De l’autre côté nous sommes très bien installés sur la côte Ouest, avec nos bureaux de Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Arcachon, Bordeaux et nos deux bureaux en Charente-Maritime. Notre plan stratégique est de nous développer davantage en couvrant par exemple La Baule. Nous sommes aussi présents en Bretagne mais il faudrait compléter notre offre en Normandie : Deauville et Le Touquet font partie de nos objectifs, la première pour être en synergie avec nos bureaux parisiens et la seconde avec ceux de Marcq-en-Barœul dans le Nord. A Paris, nous voulons nous densifier sur l’ouest de la capitale.

Nous avons également ouvert un bureau à Tours car le Val de Loire est très prisé des américains, pour ses nombreux châteaux. Il y a aussi beaucoup de clients asiatiques qui cherchent à acquérir des vignobles de la région. En effet, le marché des vignobles s’est fortement internationalisé, c’est pourquoi la Loire est une région qui nous est importante.

Grâce à la mise en place de ce plan stratégique, nous pensons atteindre nos objectifs et nous imposer comme le numéro 1 sur le marché français de l’immobilier de prestige dès 2017, avec l’ouverture d’une cinquantaine de nouveaux bureaux.

 

L’équipe de Journalduluxe.fr remercie à nouveau Laurent Demeure pour cet échange. De nombreuses transactions réalisées par le réseau Coldwell Banker France & Monaco sont à découvrir au sein de la rubrique Immobilier & Design.

laurence

Amoureuse du bon goût et confidente des maisons de renom, Laurence analyse les défilés prêt-à-porter et décrypte les tendances. Voyageuse des temps modernes, Laurence s'occupe également des actualités Hôtels et Loisirs et Gastronomie... En savoir plus sur l'équipe.



newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend