MENU
L'iWatch au swiss Label d'Apple

L’iWatch menacera-t-elle l’horlogerie de luxe ?

9 juillet 2014 • Business • claire

Si aucune annonce officielle n’a encore été révélée par Apple, l’iWatch semble se faire un chemin jusqu’au marché mondial de l’horlogerie. Selon les rumeurs, sa conception serait déjà achevée. Néanmoins, c’est le sujet de la commercialisation qui intéresserait la griffe à la pomme. Jean-Claude Bivier, président du pôle montres d’LVMH (Hublot, Tag Heuer et Zenith) a confirmé que Patrick Pruniaux, le vice-président des ventes de Tag Heuer, a été recruté par Apple. Un choix décisif qui précise les intentions du géant américain.

 

Apple à l’assaut du luxe

Dans le cadre de ce projet de montre connectée, Apple aurait par le passé fait appel à de grands noms du luxe pour la conception d’une iWatch résolument haut de gamme. Parmi eux, les rumeurs de l’enrôlement du PDG d’Yves Saint Laurent en 2013, Paul Deneve, avait déchainé les chroniques. La marque s’est également entourée d’Angela Ahrendts, PDG de Burberry et habituée du secteur de la mode, afin de diriger les Apple Stores, sites et boutiques labellisés.

Jay Blahnik, ayant travaillé sur le FuelBand de Nike, a lui aussi rejoint l’aventure en emportant le savoir-faire du fameux bracelet connecté de la marque à la virgule. Avec un tel entourage professionnel, il est facile de constater qu’Apple vise l’univers fermé du luxe. D’autres rumeurs expliquent également que la firme américaine aurait approché des membres d’Hublot avant de réaliser plusieurs tentatives d’achat du mythique Magic Gold inrayable d’LVMH. Si le géant semble vouloir imposer à l’iWatch une étiquette luxe, l’horlogerie haut de gamme aurait, selon Jean Claude Bivier, de sérieuses raisons de s’inquiéter.

 

 

iWatch d'Apple de luxe

 

Une montre swiss label connectée

D’après de nombreuses sources, cette montre intelligente devrait sortir en octobre prochain. A quatre mois de sa première révélation, aucun visuel de l’iWatch n’a été dévoilé par la griffe. Certaines intuitions permettent cependant de se faire une idée de la pièce, qui devrait se présenter sous la forme d’un écran incurvé de type OLED sur lequel de nombreux capteurs seraient placés.

Ceux-ci serviraient notamment à des fonctionnalités dédiées à la santé (capteur de glucose, de calories, de sommeil…), comme peut le laisser croire l’interface Health qu’Apple a révélé il y a quelques mois, regroupant les données des applications santé déjà en circulation. Ces particularités n’inquiètent pas outre mesure les fabricants horlogers. A l’heure où 1/3 des américains abandonnent leur bracelet connecté dans les 6 mois, ceux-ci considérent qu’il y aura toujours une clientèle pour les montres de luxe.

 

Concept iWatch Apple

 

Cependant Jean Claude Biver, CEO de Hublot, reste catégorique : « Je crois que cette montre connectée est potentiellement une menace pour l’industrie horlogère, qui ne devrait pas rester les bras croisés » . La marque à la pomme aurait en effet déjà ouvert une société en Suisse pour la production de montres et aurait également passé commande à plusieurs sous-traitants locaux pour l’obtention de boitiers.

Ces démarches ainsi que l’embauche de Patrick Pruniaux sont pour le président horloger d’LVMH les preuves que le géant numérique rêve d’imposer le Swiss Label (fabriqué en suisse) à l’iWatch.

 

iWatch bleu Apple concept

 

Avec sa renommé actuelle, Apple pourrait donc représenter une menace de premier ordre pour le secteur horloger s’il hérite des lettres de noblesse et du savoir-faire suisse.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »

Envoyer à un ami