Actualités Gastronomie de luxe

Julia Sedefdjian – Rencontre avec la plus jeune cheffe étoilée de France

baieta-une-luxe-sedefdjian

A l’occasion de la sortie du nouveau numéro du magazine Luxeee, l’équipe du Journal du Luxe a rencontré Julia Sedefdjian. La plus jeune cheffe étoilée de France nous reçoit chez Baieta, sa table niçoise montée il y a quelques mois en collaboration avec Grégory Anelka, et Sébastien Jean-Joseph.

Journal du Luxe (JDL) : Bonjour Julia. Quelles sont les grandes lignes de votre parcours, de votre formation jusqu’à l’étoile ?

Julia Sedefdjian (J.S) : J’ai commencé à m’intéresser à la cuisine très jeune, à 12 ans. J’ai enchainé deux CAP et j’ai fait mes premières armes chez moi, à Nice, au sein du restaurant étoilé L’Aphrodite. A 16 ans, j’ai décroché la Médaille d’Or régionale du Meilleur apprenti de France. Lorsque je suis arrivée à Paris, à 17 ans, je n’avais aucun contact. J’ai parcouru les annonces sur Pôle Emploi : un seul établissement étoilé recrutait, Les Fables de la Fontaine. J’y suis progressivement passée sous-chef à 18 ans, puis chef : avec le reste de l’équipe, nous y avons maintenu l’étoile alors que l’endroit se réinventait. Et désormais, me voilà partie vers un nouveau projet avec Baieta !

© Pierre Lucet Penato

(JDL) : A 23 ans, vos projets s’enchainent à un rythme particulièrement soutenu. Du coup, vous dites-vous que cela va vite, trop vite… ou pas assez vite ?

J.S : Au début, je me suis dit que ça allait VRAIMENT super vite. J’avais l’impression que les opportunités se présentaient sans que je n’aie rien demandé. Mais j’ai évidemment conscience d’avoir fait des sacrifices (…) Je me suis lancée dans Baieta car je me sentais enfin prête et bien entourée. Je suis totalement engagée dans cette aventure, je travaille toujours autant mais j’arrive à m’accorder des libertés.

 (JDL) : Quel est votre plat signature ?

JS : La bouillabaisse, rebaptisée la Bouillabaieta. Nous avons restructuré ce plat de pêcheur et décliné le fenouil de différentes manières sans dénaturer les saveurs. Le fenouil revient régulièrement dans ma cuisine, ce qui est assez ironique étant donné que je ne suis pas une grande fan des saveurs anisées…

La petite histoire insolite autour de l’obtention de l’étoile, le rapport à la transmission ou encore aux réseaux sociaux… Découvrez l’interview de Julia Sedefdjian en intégralité dans le magazine Luxeee

Mathilde





festival luxeee



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici




Send this to a friend