Actualités Fashion & Accessoires

Kering va compenser 100% de ses émissions carbone.

kering

Gucci, l’une des Maisons du géant du Luxe, avait ouvert la voie au début du mois. C’est désormais le groupe Kering tout entier qui vient d’annoncer son engagement en matière de neutralité carbone.

Kering, pour un Luxe plus green

« Face à l’urgence du changement climatique, il n’est plus possible d’attendre pour agir concrètement. Nous devons tous accélérer nos efforts en tant qu’entreprises et assumer la responsabilité de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre que nous générons. Kering s’engage à devenir totalement neutre en carbone à l’échelle du groupe sur l’ensemble de nos activités et de nos chaînes d’approvisionnement.»

François-Henri Pinault, Président Directeur Général du groupe Kering.

Dans un communiqué officiel, Kering annonce ainsi qu’il compensera désormais l’intégralité des émissions de gaz à effet de serre générées par ses activités. « En parallèle des efforts déployés pour éviter ou réduire nos émissions de CO2, nous allons compenser nos émissions résiduelles tout en soutenant la préservation des forêts critiques et de la biodiversité dans le monde » précise François-Henri Pinault, qui s’était notamment vu mandaté au printemps dernier par le président Emmanuel Macron en vue de rassembler les entreprises de la Mode et du Luxe autour d’une démarche globale visant à limiter l’impact environnemental de cette industrie, considérée comme l’une des plus polluantes au monde. Une initiative qui avait notamment pris les traits d’un Fashion Pact présenté en août lors du sommet du G7.

Une neutralité sur les 3 niveaux du Greenhouse Gas Protocol

Pour mesurer les émissions, le groupe Kering – à l’image de Gucci – s’appuiera sur les trois niveaux du protocole Greenhouse Gas qui tient à la fois compte des émissions générées directement par les pôles contrôlés par le groupe (boutiques, bureaux…), par les énergies achetées par ce dernier et enfin, par celles liées aux fournisseurs et tiers-parties.



Pour l’année 2018, le groupe de luxe devrait ainsi compenser environ 2,4 millions de tonnes d’équivalent CO2. Pour ce faire, il s’engage d’ores et déjà à soutenir un ensemble de projets dans le cadre du programme international REDD+ (Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation) visant à lutter pour la conversation des forêts et de la biodiversité.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici