Business

Kering s’élève contre la politique de Donald Trump

pinault trump

Kering conteste la politique d’immigration insufflée par Donald Trump aux États-Unis. François-Henri Pinault s’est ainsi joint à d’autres personnalités influentes dans l’univers de la mode à l’instar de Natalie Massenet, Prabal Gurung ou encore Gigi et Bella Hadid.

Kering conteste la politique d’immigration de Donald Trump

Il y a quelques semaines, Bernard Arnault rencontrait Donald Trump au sein de l’emblématique Trump Tower. Le PDG de LVMH avait alors paru s’accorder sur certains aspects de la politique de Donald Trump en lui confiant vouloir investir davantage aux États-Unis.

Le PDG de LVMH avait toutefois tenu à avertir que les conflits dans les domaines du commerce, des douanes et de la monnaie pourraient contribuer à aggraver l’économie mondiale.

kering trump

François-Henri Pinault a quant à lui choisi de protester contre la politique d’immigration du Président des États-Unis en réaffirmant ses valeurs sur Twitter.


Publicité


« À un moment où la diversité est en jeu, je tiens à réaffirmer combien cette valeur est crucial pour moi et pour Kering », a déclaré le PDG de Kering. Et d’ajouter dans un second tweet : « La diversité d’origine, d’opinion et de croyance fait partie de notre identité et de notre succès ».

pinault trump

Ces déclarations ont été confirmées par le porte-parole du groupe qui a par ailleurs indiqué que François-Henri Pinault de disposait pas de compte Twitter personnel.

La diversité : un enjeu pour Kering

La diversité fait l’objet d’un véritable enjeu pour Kering. Le groupe de luxe a d’ailleurs été reconnu comme l’une des 25 entreprises cotées en Bourse les plus diversifiées.

De part ses déclarations sur Twitter, François-Henri Pinault intègre le groupe grandissant des personnalités réfutant la politique d’immigration de Donald Trump.

manifestation trump

Rappelons que le décret anti-immigration de Donals Trump restreint sévèrement l’immigration de ressortissants venus de l’Irak, l’Iran, la Syrie, de la Somalie, ou encore du Soudan, de la Libye et du Yémen.

Un décret qui avait notamment provoqué la colère de Gigi et Bella Hadid. Les deux sœurs s’étaient affichées sur Instagram en brandissant une pancarte « Nous sommes tous hindous, bouddhistes, musulmans, athées, chrétiens et juifs ».

À voir si les contestations de ces nombreuses personnalités auront un impact sur les futurs décisions de Donald Trump.

Recherches d'internautes:

  • la politique de donald trump
Romain


conference luxe paris


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend