Business

Kering rouvre les portes de l’ancien hôpital Laennec pour les fêtes

siege kering

Kering rouvre les portes de son siège à l’occasion des fêtes de fin d’année. L’ancien hôpital Laennec sera donc de nouveau accessible au grand public le dimanche 18 décembre 2016.

Dans la continuité des Journées européennes du patrimoine

Lors de la 33ème édition des Journées européennes du patrimoine, Kering avait ouvert les portes de son siège situé dans l’enceinte de l’ancien hôpital Laennec 40 rue de Sèvres.

Après le succès rencontré par l’évènement, le groupe de luxe a décidé de réitérer l’opération. Le siège de François-Henri Pinault avait en effet accueilli 11 000 visiteurs lors des Journées européennes du patrimoine les 17 et 18 septembre 2016.

L’occasion pour les visiteurs de découvrir l’empire du groupe de luxe. Kering y exposera de nouveau un choix d’œuvres de la Collection Pinault. Des œuvres exposées au sein de la Chapelle de l’ancien hôpital Laennec.


Publicité


siege kering paris

Un lieu construit en 1634 et destiné à accueillir les « Incurables » de l’époque. Le site fait désormais office de siège à Kering, ainsi qu’à la Maison Balenciaga.

Les deux entités ont réhabilité ce lieu exceptionnel dans le respect de la dimension architecturale et historique du monument.

L’exposition Echos de Kering à découvrir dimanche 18 décembre 2016

La Chapelle de l’ancien hôpital Laennec accueillera donc des œuvres de la collection Pinault le 18 décembre 2016.

L’occasion pour les visiteurs de découvrir des œuvres portées sur la dimension du sacré. L’exposition de Kering questionnera la représentation du sacré et invitera à s’intéresser à la réinterprétation par les artistes d’aujourd’hui des chefs-d’œuvre iconiques qui ont marqué l’histoire de l’art religieux.

collection pinault
Le palazzo Grassi – Fondation Pinault

Parmi les œuvres présentes lors de l’exposition Echos, les visiteurs pourront admirer Décor d’Adel Abdessemed, All de Maurizo Cattelan, Gelijkenis I & II de Marlene Dumas, ou encore In Jerusalem d’Y.Z. Kami, Black Supper d’Andres Serrano, et The last Supper de l’artiste Hiroshi Sugimoto.

Romain


conference luxe paris




Send this to a friend