Actualités Business

Kering a dépassé les 15 milliards d’euros en 2019.

LOGO Kering

Quelques jours après les annonces des résultats exceptionnels des groupes LVMH et L’Oréal, c’est au tour de Kering de faire le bilan de son année 2019. Que faut il en retenir ?

Une croissance à +13,3%.

Avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 15,8 milliards d’euros, le géant du Luxe a enregistré l’année dernière une croissance de +13,3% à données comparables. « En 2019, Kering a réalisé une nouvelle année de croissance forte et rentable : le chiffre d’affaires du Groupe a largement dépassé les 15 milliards d’euros et notre marge opérationnelle courante a, pour la première fois, franchi la barre des 30%, a précisé François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering. Nous poursuivons la mise en œuvre de notre stratégie, et nous nous concentrons sur le développement de nos Maisons, sur une exécution sans faille et sur la création de valeur. »

Gucci, leader.

Au détail, le groupe souligne la belle performance de la griffe italienne Gucci, en croissance « très soutenue » de +13,3%. Portée par un chiffre d’affaires évalué à 9.628,4 millions d’euros, Kering précise par ailleurs que la Maison a « plus que doublé ses ventes » entre 2016 et 2019.



De son côté, Saint Laurent fait également preuve d’un réel dynamisme avec une hausse de +14,4% de son chiffres d’affaires là où Bottega Veneta renoue avec la croissance (+2,2%) grâce au succès rencontré par les collections du directeur artistique Daniel Lee, nommé à l’été 2018.

Les autres Maisons, dont Balenciaga et Alexander McQueen, enregistrent au global une hausse de +17,8%.

Des incertitudes pour les mois à venir.

Si les Maisons du groupe ont performé à hauteur de +20,4% sur la zone Asie Pacifique – malgré la fragilité du marché à Hong Kong au second semestre -, Kering a profité de l’annonce de ses résultats pour ré-affirmer son soutien face à crise sanitaire en cours sur le territoire chinois. « Dans la période difficile que traverse la Chine, nous tenons à exprimer une nouvelle fois notre soutien à tous nos collaborateurs et notre solidarité avec le peuple chinois, a indiqué François-Henri Pinault. L’environnement particulièrement incertain qui prévaut à l’heure actuelle ne remet toutefois pas en cause les fondamentaux de Kering sur le marché du Luxe ». Si le PDG a publiquement évoqué « une forte baisse des ventes en Chine continentale ces dix derniers jours » liée à l’épidémie de coronavirus, il s’est néanmoins estimé confiant envers le « potentiel de croissance du groupe à moyen et long terme ».

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici