Actualités Fashion & Accessoires

La Fashion Week de Londres se tiendra online.

catwalk

À nouveau contexte, nouvelles mesures. En juin prochain, la semaine de la mode londonienne investira une plateforme inédite.

« Une vitrine pour le futur »

Epidémie de coronavirus oblige, le monde de la mode renforce sa présence en ligne. À l’instar de la Fashion Week de Shanghai – notamment – c’est désormais le British Fashion Council qui annonce la déclinaison online de la semaine de la mode londonienne.

Si celle-ci s’était déjà démarquée en fin d’année dernière en intégrant à son programme une série de défilés ouverts au grand public, elle prend désormais un nouveau virage qui, s’il fait écho au contexte sanitaire, social et économique actuel, répond également à de nouveaux mode de consommation. « Il est essentiel de se tourner vers le futur et les opportunités de changement, de collaborations et d’innovations, souligne Caroline Rush, Présidente du Conseil. Nombre des acteurs de notre secteur ont toujours considéré la London Fashion Week comme une plateforme non seulement dédiée à la mode mais aussi à l’influence de celle-ci sur la société, l’identité et la culture. La pandémie actuelle nous conduit toutes et tous à réfléchir, de la façon la plus poignante qui soit, à la société dans laquelle nous vivons et à la façon dont nous voulons vivre nos vies et mener nos business lorsque nous aurons surmonté tout cela. L’autre face de cette crise sera, nous l’espérons, liée aux notions de durabilité, de créativité et à des produits auxquels nous donnerons de la valeur, du respect, de l’attachement. En créant une plateforme culturelle autour de cette Fashion Week, nous nous adaptons à l’innovation digitale qui correspond au mieux à nos besoins actuels tout en construisant une vitrine pour le futur ».



Le Storytelling vecteur de business

La plateforme, qui sera lancée le 12 juin, sera accessible durant 12 mois. Les designers y auront la possibilité de partager « leurs histoire et, pour ceux qui en auront, leurs collections » auprès des acheteurs mais aussi du grand public.

« Le storytelling figurera au centre de l’initiative » souligne la Direction du British Fashion Council tout en évoquant des points de rencontre virtuels, des interviews, podcasts, journaux de designers, webinars et showrooms digitaux. L’idée ? « Permettre aux créateurs de générer des ventes de la part du grand public grâce à leurs collections existantes, et de la part des revendeurs grâce au passage de commandes pour les pièces de la prochaine saison ». Pour plus de flexibilité, la plateforme mêlera, du reste, les collections Femmes et Hommes, sans distinction de genre.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici