Actualités Cosmétiques & Parfums

L’Oréal en déclin de 4,8%, la Division Luxe impactée.

LOGO L'OREAL

Le géant de la cosmétique partage ses résultats pour le premier trimestre 2020 dans un écosystème marqué par la pandémie.

Une « surperformance » sur le marché.

Avec un chiffre d’affaires estimé à 7,22 milliards d’euros sur ses trois premiers mois d’activité, le géant de la cosmétique enregistre une baisse de -4,8% de ses ventes, à données comparables. « Ce premier trimestre 2020 est caractérisé par un recul du marché cosmétique d’environ – 8 %. Dans ce contexte difficile, L’Oréal a réussi à surperformer le marché avec une évolution du chiffre d’affaires à -4,8% à données comparables » souligne Jean Paul Agon, Président-Directeur Général de L’Oréal.

Alors que l’activité en e-commerce a progressé à hauteur de +52,6% sur cette même période et représente désormais près de 20% du chiffre d’affaires, le PDG insiste sur les performances contrastées au sein des différentes Divisions du groupe.

La Division Luxe touchée.

Sans surprise, la fermeture des points de distribution sélective et le ralentissement du travel retail ont particulièrement impacté la Division L’Oréal Luxe. Avec une baisse de ses performances estimée à -9,3% à données comparables, l’activité est l’une des plus touchées, juste après la Division Produits Professionnels (-10,5%). En parallèle, le maintien de l’ouverture des réseaux de grande distribution et de pharmacies permet d’afficher un « recul plus modéré » pour les Produits Grand Public (-3,6%), voire d’une hausse significative pour la Cosmétique Active (+13,2%).

La catégorie Luxe la plus affectée ? Le maquillage. L’impact sur les soins et les produits relatifs au bien-être – tout comme le parfum – est plus modéré comme en témoignent les performances de marques telles que Lancôme ou Helena Rubinstein.

Dans ce contexte, le groupe insiste néanmoins le fait que les résultats de sa Division Luxe restent supérieurs à ceux du marché international de la Beauté de prestige, dont la baisse est estimée à -16%.

Pour les mois à venir, L’Oréal compte s’appuyer sur sa stratégie e-commerce sur tous ses segments et zones géographiques d’activité, notamment en Chine qui affiche déjà « une reprise encourageante de la consommation de produits de beauté ». À ces ambitions retail s’ajoute également « un plan soutenu et concentré de grands lancements mondiaux au second semestre sur l’ensemble de son portefeuille ».

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici