Business

L’Afrique, un continent porteur mais complexe pour les marques de luxe

Le 14 mars 2017, les équipes du Journal du Luxe et celles de l’Ifop ont organisé la deuxième édition des rencontres It’s Luxe Time!

Des matinées-débats dédiées aux professionnels du luxe, organisées tout au long de l’année en off du Salon du luxe Paris (qui se déroule chaque année en Juillet). “L’Afrique, nouveau continent du luxe ?” était le thème de cette matinée. Retour en chiffres sur ce marché en devenir pour le luxe.

its luxe time Africa

 

Le continent africain, un marché porteur pour le luxe

Introduite par Laura Perrard (fondatrice du Journal du Luxe),  Stéphane Truchi (Président du Directoire de l’Ifop) et Jonathan Siboni (fondateur de Luxurynsight), la première partie de la matinée fut placée sous le signe de la data afin de proposer un cadrage sur le marché susmentionné avant de donner la parole aux expertes.

jonathan Siboni

Les données présentées ont dressé un aperçu de l’Afrique comme un marché prometteur pour les marques de luxe. En témoigne le message d’introduction du Président de l’Ifop : « Le continent africain entre dans le club des régions du monde les plus stratégiques pour la vente d’objet de luxe. »


Publicité


 

Cela s’explique notamment par la croissance de la classe moyenne, l’augmentation des revenus, le développement de l’urbanisation et une présence accrue de millionaires sur le continent.

Les spécificités du continent africain contraignent les marques à s’associer aux acteurs locaux

Une opportunité certes mais un paysage complexe pour un nouvel entrant puisque le continent compte 54 pays. Entre les langues officielles et les autres (ndlr : autrement dit, celles que nous considérerions aisément être des “dialectes” mais qui sont en réalité parlées par des milliers de personnes), ce sont des centaines de modes d’expression dont il faut tenir compte. Il est nécessaire de se familiariser avec les codes du pays, de s’intéresser en profondeur aux différentes cultures et aux personnes qui vivent dans chaque pays afin d’éviter les erreur et de ne pas commettre d’impair.

Uche Pezard
Uche Pezard a ensuite pris la parole, suivie par Vania Leles, fondatrice de la maison joaillière Vanleles et très impliquée dans le sourcing responsable des pierres et diamants qu’elle travaille.

Cuche pesar talking about africa and luxury

Chichi Offodile a parlé de sa connaissance du retail et de son projet d’ouverture du centre commercial FELTT au Nigéria. Jacqueline Ngo Mpii, fondatrice de Little Africa, a quant à elle mis en avant la diaspora africaine qui crée des espaces d’expression et de mise en lumière des traditions africaines à travers le monde.

80% des achats de produits de luxe effectués par la population africaine sont faits hors du continent. Néanmoins, de plus en plus de jeunes marques locales émergent sur la scène internationale. Il s’agit d’une opportunité pour les Maisons de luxe et pour les marques, notamment européennes, de s’associer à ces dernières pour les aider dans leur développement et se nourrir de leurs connaissances des marchés locaux.

Population extrêmement connectée et mobinaute avant tout, les réseaux sociaux constituent une plateforme de choix pour atteindre la classe moyenne. Chichi Offodile, femme d’affaires et créatrice de mode nigériane, l’a confirmée lors de son intervention.

 

Parce que nous ne pouvons pas rester insensibles à la situation en Afrique, nous vous invitons notamment à découvrir et participer à l’opération de crowdfunding en cours afin d’éradiquer en la famine en Somalie : https://www.gofundme.com/LOVEARMYFORSOMALIA

Recherches d'internautes:

  • bussines prometeur pour l afrique
Anne

Anne se passionne pour l'horlogerie et la joaillerie tout en gardant un œil sur son marché de prédilection: le secteur du tourisme et plus généralement tout ce qui touche aux voyages Anne est une aventurière des temps modernes.





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend