Business

Luxeberisation ou comment paraître Calife à la place du Calife

Cet article vous est proposé par Sabine Temin, spécialiste du retail dans le secteur du Luxe. Le Journal du luxe devient, en partie, collaboratif ! Si vous disposez d’une belle plume et que vous souhaitez nous soumettre un article exclusif, votre executive summary, une analyse du marché ou encore un essai, n‘hésitez pas à nous contacter ici

Amoureux du Luxe, Lolitas ou Fan de Vintage, cet article est pour vous. Envie de vous offrir un It Bag, une montre intemporelle, de voyager en jet privé ou de réserver une villa à Courchevel ou Saint Tropez ? C’est désormais possible, pour tout le monde, le temps d’une soirée, d’un week-end ou même pour la vie !

La fidélisation de la clientèle

Volatiles, pressés et connectés, les clients ont évolué et sont de plus en plus infidèles.

Un sursaut de loyauté réapparait cependant, entrainant un retour de ces derniers vers les maisons de Luxe, à une variante près : ils n’utilisent plus les mêmes circuits de distribution. Applications et réseaux sociaux obligent : l’économie collaborative a débarqué dans l’univers feutré et confidentiel du Luxe !

mobile commerce

Les nouveaux E – Emotion, Expérience, Exclusivité et Engagement – ne suffisent plus à satisfaire les clients. En effet, ils sont en quête d’Enchantement, d’Economie, d’Echange et d’Ecologie ! Equipementiers sportifs et autres marques suédoises de décoration l’ont parfaitement compris et intégré dans leurs parcours clients.


Publicité


Qu’en est-il du secteur du Luxe ?

Notre nouveau client est un Smart Shopper qui loue, échange et vend ! Il vient de découvrir qu’il pouvait accéder au Luxe de manière ludique et économique grâce aux marketplaces qui se sont spécialisées dans le Luxe. Location/Vente/Troc/Achat : tout est devenu simple, rapide et sécurisé grâce aux nouvelles technologies et l’essor du m-commerce.

Le virtuel n’est pas le seul canal de distribution : ventes aux enchères, dépôt-ventes ou encore vide-greniers « spécial Luxe » offrent aux clients de réelles opportunités d’acquérir des produits de Luxe de seconde vie – j’utilise « seconde vie » car « occasion », n’est vraiment pas Luxe !

voiture de Luxe

L’émergence de plateformes collaboratives entièrement dédiées au Luxe explique cet engouement. Elles permettent d’accéder à ce secteur tant convoité à des prix défiants toute concurrence, que ce soit via un système de location ou à un système de rachat. Les enjeux de ces plateformes reposent sur trois critères : une grande communauté, des avis positifs et une certification d’authenticité.

Toute l’industrie du Luxe est concernée – les produits de Luxe (Mode, Horlogerie, Joaillerie, Maroquinerie, .. .) et le Luxe d’expérience (Automobiles de Luxe, Bateaux, Jet privés, Art, Gastronomie et Villas) – grâce l’arrivée de nouveaux e-tailers spécialistes. Depuis l’Antiquité, on n’avait pas vu autant d’échanges et de trocs s’effectuer entre particuliers !

Une réflexion responsable et réfléchie

Les enjeux d’une économie environnementale et sociétale font également réfléchir ce Smart Shopper du Luxe. Il fait du « DIY » !

Comprenez « Do It Yourself ». Bref, il recycle et customise habits, meubles ou accessoires et donc achète de manière plus parcimonieuse.

Quid des Maisons de Luxe 

Ces nouveaux enjeux d’économie collaborative appliquée au Luxe sont-ils des menaces pour les grands acteurs du Luxe ? Comment ré-enchanter l’expérience client en boutique ? Comment recruter et fidéliser une clientèle dont le parcours varie radicalement ?

Pourquoi réserver une Suite dans un Palace quand on peut louer une villa de rêve directement à un Particulier !

Pourquoi attendre 6 mois pour souper en haut de la Tour Eiffel quand on peut rester tranquillement chez soi à recevoir ses amis et vivre l’expérience d’un Grand Chef à domicile via un simple clic sur une application.

Réception Luxe

Pourquoi investir dans un garde-temps ou une robe de soirée quand on peut le(a) louer ?

Les maisons de Luxe n’ont-elles pas intérêt à intégrer, dans leur circuit de distribution, un espace dédié à la revente ou la location ? Ne pourraient-elles pas tirer profit de cette        « Luxebérisation » ?

Marques de Luxe attention ! Ventes aux enchères, marché de second vie et location pourraient bien devenir vos concurrents directs !

L’économie collaborative appliquée au Luxe a un potentiel énorme, que ce soit en termes de Business Models, d’accessibilité au Luxe ou de démocratisation du Luxe.

Aujourd’hui, plus besoin d’être riche pour se comporter comme un riche !

Sabine Temin

Spécialisée dans le Luxe et le Retail, Sabine s'intéresse à des sujets tels que le management interculturel ou l'Economie collaborative appliquée au Luxe.Elle partage notamment sa réflexion au sein de l'organisme de formation qu'elle a fondé : Luxurytail.


conference luxe paris




Send this to a friend