Business

LVMH poursuivi en justice par d’anciens salariés de LOGO

bernard arnault

78 anciens salariés de la société LOGO poursuivent LVMH en justice. Ces derniers reprochent au groupe de luxe d’avoir mis fin à sa collaboration avec l’entreprise entraînant la liquidation judiciaire de cette dernière.

Les anciens salariés de LOGO s’élèvent contre LVMH

Les anciens salariés de LOGO n’en ont pas fini avec LVMH. 78 d’entre eux ont décidé de mener le groupe de luxe devant la justice. Pour rappel, LVMH avait décidé de retirer ces licences au lunetier jurassien en décembre 2015, entraînant la chute économique de LOGO.

La société œuvrait auparavant dans la fabrication des lunettes des marques de LVMH à l’instar de TAG Heuer et Fred. Une activité qui lui permettait de générer près de 40 millions de chiffre d’affaires durant une vingtaine d’années.

lvmh 2015

Les anciens salariés de LOGO et les représentants de LVMH se sont donc rendus au tribunal de grande instance de Paris mardi 21 mars 2017. La décision sera rendue le 30 mai prochain.


Publicité


LVMH, responsable de la disparition de LOGO ?

L’avocat des 78 salariés a cherché à prouver que la fin de la collaboration voulue par LVMH avec LOGO avait entraîné la chute de l’entreprise jurassienne.

Selon lui, le groupe de luxe aurait créé une situation de dépendance économique à l’encontre de LOGO. À la suite de sa plaidoirie, l’avocat des 78 salariés a réclamé 100 000 euros de dommages et intérêts par salarié.

L’avocat de LVMH a par ailleurs cherché à défendre son client en indiquant que “TAG Heuer avait soutenu LOGO en maintenant la licence plus longtemps que toutes les autres marques. Ces dernières ont quitté LOGO car la société n’était pas capable de faire son boulot correctement”.

Depuis, LVMH a revu sa stratégie pour s’affirmer sur le marché de la lunette très haut de gamme. Le groupe de luxe a en effet annoncé cette année sa collaboration avec le lunetier Marcolin par la fabrication et la distribution de lunettes Celine et Louis Vuitton.

Crédit photo : Charles Platiau

Romain





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend