Business

LVMH se sépare du groupe De Beers

de beers lvmh

La collaboration initiée entre LVMH et De Beers vient de prendre fin. Le groupe joaillier a annoncé qu’il avait racheté les parts de LVMH investies dans la coentreprise depuis 2001.

Fin de la collaboration entre LVMH et De Beers

De Beers et LVMH ont mis fin à leur collaboration. Le groupe de Bernard Arnault détenait des parts dans la coentreprise de distribution joaillière depuis 2001.

lvmh de beers
debeers.fr

De Beers, géant sud-africain du diamant a en effet annoncé avoir racheté ses parts à LVMH mercredi 22 mars 2017. La société, filiale du groupe minier britannique Anglo American, dispose de 32 magasins au sein de 17 pays du monde entier, notamment à Londres, Paris et New York.

“En intégrant totalement De Beers Diamond Jewellers au sein du groupe, nous pourrons avoir une offre de diamants plus différenciée, aux côtés de notre marque Forevermark”, a souligné De Beers dans un communiqué.


Publicité


lvmh de beers
debeers.fr

En 2001, LVMH et De Beers avaient indiqué vouloir investir 200 millions de dollars chacun dans la coentreprise sur une période de 5 ans.

LVMH revoit la stratégie de sa division joaillière

De son côté, LVMH n’a pas souhaité émettre de commentaires sur la fin de sa collaboration avec De Beers. Le groupe de luxe a étoffé son pôle de joaillerie durant ces dernières années.

LVMH avait notamment racheté Bulgari en 2011. La marque italienne souhaite aujourd’hui devenir le numéro un sur le marché joaillier très haut de gamme. Pour ce faire, Bulgari et LVMH ont notamment ouvert la plus grande manufacture joaillière d’Europe.

lvmh de beers
debeers.fr

On peut donc penser que la priorité du projet joaillier de LVMH n’était plus en adéquation avec la collaboration entreprise avec le groupe De Beers. L’entité de Bernard Arnault a donc souhaité mettre un terme à son investissement dans la coentreprise.

Le montant du rachat des parts de De Beers n’a pas été rendu public. À voir maintenant quelles seront les actions entreprises par LVMH pour s’affirmer davantage dans le secteur de la joaillerie.

Romain





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend