Actualités Business

LVMH : Ian Rogers quitte ses fonctions de CDO.

De LVMH aux crypto-monnaies. C’est par l’intermédiaire d’une tribune très personnelle diffusée sur ses comptes Twitter et Soundcloud que Ian Rogers a annoncé son départ du groupe, ce lundi 30 novembre.

« Le business du luxe en lui-même n’a pas changé… »

Recruté chez Apple et nommé Chief Digital Officer du géant français il y a cinq ans, Ian Rogers s’est déclaré « extrêmement fier ce que nous avons accompli chez LVMH » durant sa période d’exercice. « Nous avons fait exploser des mots qui font le buzz – « Digital », « Data », « Social Media », « Omnichannel », etc – pour les traduire dans des applications pratiques, tournées vers le futur du business » écrit-il dans un long post « From LVMH to Ledger » où il partage son parcours entre anecdotes et convictions. « Le business du luxe en lui-même n’a pas changé, mais les façons dont nous le présentons et dont nous le vendons, elles, ont radicalement muté, ce qui nous a poussé, chez LVMH, à nous adapter » résume Ian Rogers qui, selon de premières informations, devrait désormais opérer comme conseiller auprès de Bernard Arnault, Président Directeur Général de LVMH.

L’opportunité Ledger.

Dans un même temps, Ian Rogers annonce rejoindre la start-up française Ledger, spécialisée dans les crypto-monnaies, en tant que Chief Experience Officer.

« Les opportunités du marché sur lequel se base Ledger sont, à mon sens, énormes », indique Ian Rogers. « Les analystes estiment que seulement 50 à 100 millions de personnes se positionnent aujourd’hui sur le secteur crypto – il est clair, pour moi, que nous ne devrions pas tarder à atteindre les 250 millions de personnes, incluant des institutions et des personnes à fort pouvoir d’achat. Ces actifs vont avoir besoin d’être protégés » poursuit-il en citant différents services susceptibles de se développer dans ce domaine, tels que « l’achat, l’échange, l’assurance, le jalonnement, qui ne sont que le début ». « Ledger n’est pas une société de « blockchain » à proprement parler : il est surtout question de sécurité et de confidentialité autour du management d’actifs » précise Ian Rogers.

Selon une information obtenue par l’agence Reuters, LVMH devrait nommer Michael David – actuellement Directeur du e-commerce de Louis Vuitton – au poste de Directeur omnicanal du groupe.

Crédit à la Une : ©LVMH

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici


Choix de consentement - Cookies