Actualités Business Interviews

« La progression du marché secondaire est une progression à deux chiffres », Maximilien Urso.

maximilien urso

Quelle est la place du marché secondaire dans un secteur du luxe en pleine résilience ? Morceaux choisis de l’intervention de Maximilien Urso, CEO d’Efficio Group et de Cresus, pour le Salon du Luxe Paris 2020, qui se tient actuellement online.

maximilien urso cresus seconde main

L’hyper-accélération digitale du marché secondaire

La crise du Covid-19 a provoqué un véritable boost du digital et le marché secondaire n’échappe pas à la tendance. Pour Maximilien Urso, le secteur des produits neufs remisés et des produits d’occasion a également observé une hyper-accélération de sa croissance online : un phénomène qui va de pair avec une prise de conscience vis à vis des sujets relatifs à la responsabilité sociale et environnementale. Ainsi Cresus, spécialiste de l’horlogerie d’occasion, a vu d’abord son business s’arrêter suite à l’effet de surprise généré par l’épidémie de Covid-19, avant de se reporter sur l’e-commerce. « Nous avons observé une croissance de +36% sur le e-commerce, explique Maximilien Urso. Notre service client a été maintenu, ce qui nous a permis de garder le contact avec les clients ». Résultat, si le online n’a pas « compensé le business en brick-and-mortar », il a néanmoins contribué à diminuer l’impact du virus sur les résultats financiers de la société.

Suite à la fermeture temporaire de ses boutiques physiques, Cresus a également dû s’adapter aux différentes typologies de clients, ces derniers ne pouvant en effet plus essayer de montres en magasin. « Il y a ceux qui nous font confiance, qui nous connaissent et qui ont réservé des montres en nous disant qu’ils les récupéreraient à la fin du confinement, analyse Maximilien Urso. Pour les autres, nous avons mis en place un système de livraison gratuite et de récupération si la montre ne convient pas ». Désormais, les boutiques Crésus rouvrent en intégrant un système de rendez-vous afin de mieux gérer les flux. 



Un luxe d’investissement

Pour Maximilien Urso, la crise a également joué sur le fait de repositionner le luxe en tant qu’investissement, notamment sur les bestsellers. Cresus a ainsi enregistré une augmentation de +20% sur des marques telles que Rolex, Audemars Piguet…

« Les produits exceptionnels, crise ou pas crise, restent exceptionnels. »

Maximilien Urso, Cresus

Du côté des grandes maisons, le rapport à la seconde main est également en train de changer. Alors que ces dernières ne considéraient pas ce marché comme une priorité, la crise a ouvert de nouvelles opportunités, de nouveaux leviers économiques. Maximilien Urso rappelle alors la nécessité « d’organiser son marché secondaire dans sa stratégie globale » afin de limiter les risques et recruter de nouveaux clients.

Le marché secondaire représenterait ainsi environ 65 milliards de chiffre d’affaires, avec une progression de 10 à 12 % par an, selon les secteurs. 

L’intégralité de l’intervention de Maximilien Urso est à découvrir en vidéo, en exclusivité, sur le site du Salon du Luxe Paris

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici