Actualités Fashion & Accessoires

Mugler passe au see now buy now.

Mugler logo

La maison de couture ambitionne d’accélérer la mise à disposition de ses créations.

Du défilé à la boutique

Plus de réactivité entre la présentation sur les podiums – IRL ou en digital – et le panier du consommateur. Telle est, en substance, la stratégie dans laquelle souhaite s’engager la marque Mugler. Selon des informations rapportées par WWD, la griffe s’apprêterait ainsi à mettre en ligne dès octobre les pièces présentées lors de son défilé Printemps/Été 2021 qui devrait lui-même se tenir dans le courant du mois de septembre. Une mesure qui s’accompagne du développement d’un nouvel espace e-shop. « Nous ne voulons pas décevoir à nouveau le consommateur en présentant un produit qui ne serait pas disponible à la vente », assure Pascal Conte-Jodra, Directeur du management chez Mugler, dans l’interview, tout en évoquant un désir de « promouvoir et vendre les collections de façon différente ».

Digitalisation et conversion

Alors que la digitalisation des Fashion Weeks – à l’instar de la semaine parisienne Haute Couture et Prêt à Porter Homme, présentée ces jours-ci – s’accorde avec le principe de distanciation sociale mais également avec la digitalisation accrue des usages, le procédé du see now buy now gagne en ampleur.  » Les plateformes de défilés en ligne sont des vitrines incroyables pour les marques, grâce au digital les frontières sont plus estompées que jamais, expliquait récemment Michaël Jais, CEO de Launchmetrics, partenaire de la PFW pour la création de son hub online. Ces dernières peuvent faciliter la conversion marchande pour les professionnels en s’alliant à des partenaires technologiques qui facilitent les showrooms digitaux et permettent donc une expérience d’achat 100% digitalisée, simplifiée et instantanéisée. Un vrai see now – buy now qui décuple les opportunités pour les marques ».

Une tendance corrélée aux attentes du marché

Il y a quelques semaines, le créateur Michael Kors annonçait également envisager un tel procédé, tout en revisitant le calendrier de présentation de ses collections. De même, dans une lettre ouverte co-signée en mai dernier, plusieurs marques dont Marine Serre Proenza Schouler ou encore Dries Van Noten s’engageaient à désormais présenter des pièces de saison, en temps réel, réduisant ainsi le décalage. L’idée ? « Simplifier notre business, le rendre plus juste envers l’environnement et la société pour, in fine, aligner le secteur au plus proche des besoins des consommateurs. »

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici