Actualités Business

Les bienfaits du népotisme éclairé dans le secteur du luxe.

nepotisme-luxe-briones

Quid du népotisme dans le domaine du Luxe ? Le point de vue d’Eric Briones, Directeur de publication du Journal du Luxe et auteur de « Luxe & Résilience » dans une chronique inédite.

Chers lecteurs,

Bienvenue dans Luxoscopie, chronique impertinente sur le génie du luxe. Aujourd’hui, nous nous intéressons au capitalisme familial propre au luxe et son népotisme managérial, suite à la nomination d’Alexandre Arnault en tant que Directeur exécutif, produits et communication de Tiffany.

Qu’est que le népotisme éclairé ?

« Le népotisme est la tendance de certains supérieurs ecclésiastiques, évêques et papes et, par extension, de certains dirigeants d’autres institutions, à favoriser l’ascension des membres de leurs familles dans la hiérarchie qu’ils dirigent, au détriment des processus de sélection ordinaires et du mérite. »

Wikipédia

L’un des facteurs-clés de résilience du luxe est sa grande stabilité capitalistique et managériale. À la différence des fonctions créatives, le turn-over est peu pratiqué à la tête des groupes, il est remplacé par une mobilité entre maisons. Cette stabilité permet d’inscrire les stratégies dans une double temporalité, celle du temps long et l’exigence de rester dans le Zeitgeist (esprit du temps). Ainsi, le népotisme éclairé ne s’incarne pas dans l’arbitraire propre au népotisme classique.

Le népotisme éclairé repose sur la méritocratie, la gestion rigoureuse et le réalisme

Le vrai pouvoir se prend, il ne se donne pas, c’est le cas aussi dans le népotisme éclairé. Sans ménagement, seuls les membres de la famille ayant fait leurs preuves (à la dure) à l’extérieur et à l’intérieur du groupe, ont accès au vrai pouvoir, celui de décider… les autres se contenteront de fonctions honorifiques !

Dumas Hermès
Axel Dumas.

Ainsi, on ne naît pas roi chez Hermès, on le devient. Le destin d’Axel Dumas (CEO) n’a pas été un long fleuve tranquille vers le pouvoir, aucun passe-droit ne lui a été attribué. Il porte en lui l’éthique de la gestion rigoureuse, loin des investissements dispendieux et contestables. Autant de forces qui lui ont permis d’affronter les assauts de LVMH dès 2012. La tête dans les étoiles et les pieds sur terre, Axel Dumas porte un regard lucide sur l’imprévisibilité du monde : « On ne peut pas prévoir le futur, donc on doit faire preuve de flexibilité et être prêt à faire face à une éventuelle crise ».

Le népotisme éclairé « assurance vie » de la croissance du luxe

Les parcours d’Alexandre et Frédéric Arnault n’ont rien d’anecdotique. Après des grandes études (Polytechnique pour les deux) et des passages réussis chez McKinsey, Facebook, ils ont passé l’épreuve du feu dans des maisons Rimowa (Alexandre Arnault a été l’artisan de l’acquisition du fleuron allemand par LVMH) et Tag-Heuer… avec une même feuille de route, celle de consolider la désirabilité de ces vénérables institutions auprès des jeunes générations. Les Arnault, en peu de temps, ont réussi le métissage entre culture traditionnelle et génération digitale. L’une des raisons principales du luxe depuis 10 ans réside dans sa capacité à recruter en permanence de nouveaux clients, « les primo accédants », les millennials et les Z.

Alexandre Arnault
L’artiste Alex Israel et Alexandre Arnault.
©Rimowa

Le népotisme éclairé permet au luxe de s’appuyer sur des décideurs du même âge que ces consommateurs clés. Il garantit une réelle aptitude à mieux les comprendre, à imaginer des produits désirables, à concevoir des communications qui engagent. On comprend alors mieux les missions d’Alexandre Arnault, au produit et à la communication de Tiffany. Depuis des années, le symbole du luxe américain n’a cessé de tenter de séduire les millennials, avec un succès limité, faute de produits iconiques. La mission donnée à Alexandre Arnault est gigantesque mais il est parfaitement épaulé par deux symboles de la méritocratie chez LVMH, Anthony Ledru et Michael Burke.

Luxoscopie a parlé ! L’un des traits de génie du luxe est de transformer le bien peu recommandable « népotisme » en un des piliers de sa résilience. C’est le propre du luxe d’être toujours là où on ne l’attend pas !

À suivre…

Découvrez le livre « Luxe & Résilience » d’Eric Briones, aux éditions Dunod.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici