Actualités Business

Nouvelle étape dans l’acquisition de Tiffany par LVMH.

lvmh logo

Les actionnaires de Tiffany ont accepté l’offre de LVMH. Le prix d’achat est revu à la baisse et la maison de joaillerie américaine ne sera plus considérée comme une société publique.

L’affaire avance.

Un pas de plus dans la tumultueuse reprise de Tiffany par le groupe LVMH. Après des mois d’incertitudes et de négociations, la proposition de rachat de LVMH vient d’être acceptée par les actionnaires de la marque de joaillerie et remplace l’accord original de novembre 2019. Initialement prévue à 135$ par action, l’offre a été validée à 131,5$ par action. Le prix d’achat – le plus haut dans l’histoire des acquisitions menées par le secteur du luxe – passe donc de 16,2 milliards à 15,8 milliards de dollars : une économie non négligeable de 420 millions de dollars pour LVMH.

Tiffany sera aussi retiré du marché public pour devenir une filiale indirecte de LVMH. Les autres modalités de rachat n’ont quant à elles pas été modifiées.

L’opération touche bientôt à sa fin : il ne reste plus, en autres, qu’à régler les procédures judiciaires entamées devant la Delaware Chancery Court et bien sûr, définir l’avenir de Tiffany au sein du plus grand groupe de luxe du monde.

Crédit à la une : ©LVMH

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici


Choix de consentement - Cookies