Actualités Fashion & Accessoires

Lanvin et Olivier Lapidus, clap de fin

Quelques jours après la fin de la Fashion Week et neuf mois à peine après avoir pris la tête de la direction artistique de la plus ancienne maison de couture française en activité, Olivier Lapidus quitte Lanvin.

Elbaz, Jarrar, Lapidus…

Olivier Lapidus, 59 ans, était arrivé chez Lanvin en juillet dernier, succédant à la créatrice Bouchra Jarrar. En poste depuis 2016, cette dernière avait elle même rejoint la maison suite à l’éviction d’Alber Elbaz. Directeur artistique de Lanvin durant 14 ans, Alber Elbaz avait en effet fait l’objet d’une inattendue rupture de contrat en octobre 2015. Une décision qui avait suscité une vive émotion, aussi bien de la part des salariés de la marque que du monde de la mode.

https://www.instagram.com/p/Bfu_w2bDOV5/?hl=fr&taken-by=lanvinofficial

L’annonce du départ d’Olivier Lapidus intervient presque un mois jour pour jour après le rachat majoritaire des parts de Lanvin par le fond d’investissement Fosun Fashion Group. En février dernier, le conglomérat chinois – détenteur notamment du Club Med – l’avait emporté face à Mayhoola, propriétaire qatari de Balmain et de Valentino.


Publicité


Dans un communiqué, Joann Cheng, fraichement nommée Directrice Générale par interim de la marque, a salué l’engagement du créateur dans cette période de transition.

Le suivi des collections femme devrait être assuré de façon temporaire par les équipes créatives actuelles de Lanvin.

Olivier Lapidus, la e-couture à la française

Diplômé de la Chambre syndicale de la couture parisienne et fils du créateur Ted Lapidus, Olivier Lapidus a fait ses armes chez Balmain au milieu des années 80. Il a ensuite rejoint l’enseigne familiale, Lapidus, pendant plus d’une décennie.

Particulièrement inspiré par le design contemporain, les matières textiles innovantes et les nouvelles technologies, il est également à l’origine de sa propre marque, Création Olivier Lapidus. Cette griffe, qu’il considère comme son « laboratoire créatif » propose à la fois du prêt-à-porter féminin, des accessoires et une sélection de pièces uniques réalisées sur-mesure.

Fondée il y a tout juste quelques mois, cette autoproclamée « maison de couture digitale » met en scène ses collections au sein de e-défilés. Ces vidéos online, réalisées en format court de type flash, incluent une option cliquable see now, buy now permettant de repérer et d’acheter instantanément une pièce. Un outil de digital retail relativement répandu en Asie, et plus principalement en Chine où Olivier Lapidus a vécu durant de nombreuses années…

Mathilde





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe


Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici

Send this to a friend